#EqualGame comme thème du Leaders' Sport Business Summit

La nouvelle campagne de l’UEFA #EqualGame, qui promeut l’inclusion, la diversité et l’accessibilité dans le football européen, a été l’un des principaux sujets de discussion lors du Leaders’ Sport Business Summit, à Londres, cette semaine.

De gauche à droite : Pedro Pinto, Claude Makélélé, Kolo Touré, Alex Scott, Ryan Atkin et Peter Klomp.
De gauche à droite : Pedro Pinto, Claude Makélélé, Kolo Touré, Alex Scott, Ryan Atkin et Peter Klomp. ©UEFA

La nouvelle campagne de l’UEFA #EqualGame, qui promeut l’inclusion, la diversité et l’accessibilité dans le football européen, a été l’un des principaux sujets de discussion lors du Leaders’ Sport Business Summit, à Londres, cette semaine.

La campagne #EqualGame - Tous égaux sur le terrain, lancée en août 2017, a constitué la base d’une importante table ronde lors du Leaders’ Sport Business Summit, qui rassemble des hauts dirigeants et d’autres parties prenantes du secteur du sport pour quatre journées de débats, d’échanges et de réseautage.

Le thème de cette table ronde, à laquelle ont participé près de 150 délégués et représentants des médias, était l’importance d’encourager la diversité, l’inclusion et l’accessibilité dans le football, trois valeurs clés de l’UEFA qui constituent également les piliers de la campagne #EqualGame.

Autour de la table, des joueurs – d’anciens professionnels de la Premier League anglaise, Kolo Touré et Claude Makélélé, ainsi que l’ancienne internationale anglaise Alex Scott –, l’arbitre anglais Ryan Atkin et le chef Communication d’entreprise de l’UEFA, Peter Klomp. Cette session a été animée par le sous-directeur Communication de l’UEFA, Pedro Pinto.

En s’appuyant sur leur expérience personnelle et sur des exemples concrets, les participants ont souligné l’importance du football comme force sociale à même d’abattre les barrières et de contribuer à unir les gens. Le message communiqué était que le football est une discipline ouverte à tous, indépendamment de l’âge, de l’origine ethnique, du genre, de l’orientation sexuelle ou des croyances religieuses, un message clé de la campagne #EqualGame.

Des représentants du secteur sportif et des membres des médias ont participé à la table ronde.
Des représentants du secteur sportif et des membres des médias ont participé à la table ronde.©UEFA

« Le football est un jeu magnifique, s’est exprimé Ryan Atkin. C'est le seul sport que l’on pratique aux quatre coins du monde. » Alex Scott, qui compte 140 sélections avec le maillot de l’Angleterre, a abondé dans son sens : « Le football est un langage universel ! »

Cette table ronde a permis d’expliquer pourquoi renforcer la diversité et l’inclusion est une priorité claire pour le monde du football, en soulignant que le jeu a de multiples facettes et que chacun peut trouver un moyen d’y participer et ainsi de grandir et de se développer.

« Venant d’Afrique, je ne m’attendais pas à cet accueil [en Premier League] », a indiqué Touré, en parlant de la manière dont les supporters anglais lui ont ouvert les bras. « Cet accueil montre l’importance du football, qui dépasse les barrières sociales et les frontières. » « Le football m'a tout donné », a ajouté l’international français Makélélé. « Il m'a donné une formation, une carrière et une belle vie. »

Ryan Atkin a parlé de l’annonce récente de son homosexualité et de la réaction qui s’en est suivie : « La réaction a été fantastique, a expliqué l’arbitre. Je l’ai fait parce que le jeu en a besoin. Le football a un devoir d’éducation et de développement. »

Les participants à la table ronde ont convenu que le football a la capacité de rassembler les gens et, ainsi, de faire accepter et de valoriser les différences individuelles. « Le football vous fait découvrir des cultures et des environnements différents », a notamment déclaré Alex Scott.

La discussion a également relevé la capacité du football à créer une équipe et à faire naître un esprit de famille parmi des personnes issues de cultures et de milieux divers.

« Quand vous intégrez une équipe, a expliqué Kolo Touré, l’esprit de fraternité est essentiel, car il permet aux membres de s’apprécier et de se respecter mutuellement. La fraternité crée un bon esprit, et c’est ce qui s’est passé à Arsenal.

» Les joueurs de l’équipe venaient du monde entier, mais nous jouions et travaillions ensemble. Nous sortions également ensemble. Nous formions une famille. Nous sommes toujours amis, et j'aime toujours autant ma famille.

» Quel que soit votre pays d’origine, ce qui vous rassemble, c’est le football. »