Un style de vie sain à l'EURO 2017

L'EURO féminin de l'UEFA 2017 a encouragé les supporters à prendre soin de leur santé grâce au football et à l'activité physique.

L'Autrichienne Sarah Puntigam soutient 'Healthy Hearts' à l'EURO féminin
L'Autrichienne Sarah Puntigam soutient 'Healthy Hearts' à l'EURO féminin ©UEFA.com

Les supporters et les membres du personnel se rendant aux matches de l'EURO féminin de l'UEFA 2017 aux Pays-Bas ont emmagasiné près de 2 000 km à pied et à vélo, au plus grand bonheur de leur cœur. Plus de 1 600 personnes ont téléchargé l'appli "Active Match" et ont brûlé ensemble 74 542 calories, ce qui a permis d'économiser 236 281 g d'émissions de CO2.

Peter Gilliéron, président de la Commission du fair-play et de la responsabilité sociale de l'UEFA, a déclaré : "Le football est le moyen idéal de rester actif tout en s'amusant. Notre cœur peut rester sain en étant actif au quotidien, que ce soit en jouant au football, en marchant ou en allant au stade à vélo."

C'est le réseau European Healthy Stadia Network qui a développé l'appli gratuite Active Match qui vise à sensibiliser les gens sur la santé cardiaque et à encourager les femmes et les enfants en particulier à être plus actifs physiquement.

Activités proposées : défi physique en ligne, visites d'écoles et jeux dans les fanzones avant et pendant l'EURO féminin. Pour les demi-finales à Breda et à Enschede jeudi, des banderoles géantes 'A Healthy Heart Your Goal' (Votre but : un cœur sain) seront déployées sur les terrains avant le coup d'envoi pour sensibiliser sur l'importance d'être actif.

©Healthy Stadia

Aux Pays-Bas et en Europe, les maladies cardiovasculaires est la cause numéro un de décès chez les femmes : une femme sur trois meurt d'une maladie cardiaque. Être actif et pratiquer un sport comme le football peut faire la différence. Simplement 30 minutes d'activité physique modérée, cinq fois par semaine peut améliorer la santé cardiaque et prévenir les maladies cardiaques et les AVC.

Une nouvelle étude demandée par la Fédération mondiale du cœur et réalisée auprès de 4 000 femmes en Europe a montré des données encourageantes pour l'avenir : la plus jeune génération de femmes pratique le football puisque près d'une personne sur cinq (19 %) entre 18 et 24 ans dans quatre pays le font, contre seulement 4 % chez les 45-54 ans. L'étude indique également que le nombre de footballeuses devrait augmenter puisqu'un quart des femmes âgées entre 18 et 34 ans ont affirmé qu'elles aimeraient pratiquer le foot.

L'appli fait partie de la campagne A Healthy Heart Your Goal, menée par la Fédération mondiale du cœur, l'UEFA, la Fondation néerlandaise du cœur, l'Association royale néerlandaise de football (KNVB) et le réseau European Healthy Stadia Network.

Téléchargez l'appli #ActiveMatchApp :
Android - Google Play
iOS - App Store