Rencontres sur la stratégie en matière de stades et de sécurité : les leçons du passé pour des progrès futurs

L'UEFA et ses associations membres ont renforcé leur engagement commun en vue de garantir que les matches de football se déroulent dans un cadre sûr, sécurisé et accueillant.

Stade de Lyon
Stade de Lyon ©Getty Images

« Ceux qui ne savent pas tirer les leçons du passé sont condamnés à le répéter. »

Une affirmation forte qui résume bien la détermination de l’UEFA de rester constamment proactive en ce qui concerne la question de la sécurité lors des matches de football, et qui était à la base de cinq rencontres récentes de l’UEFA sur la stratégie en matière de stades et de sécurité.

Apprécier le football en sécurité
Apprécier le football en sécurité©Getty Images

Les rencontres à Nyon et à Munich ont réuni des petits groupes d’associations nationales européennes, l’UEFA, des experts sur la sécurité, ainsi que des représentants de la police et des gouvernements. Elles avaient pour but d’analyser le passé et de se projeter vers l’avenir, afin de garantir que les matches de football puissent toujours se dérouler dans un cadre sûr, sécurisé et accueillant.

Ces cinq réunions stratégiques ont servi à rappeler les leçons du passé, à débattre des incidents actuels et à identifier les nouvelles tendances, ainsi qu’à réfléchir sur les risques et les responsabilités liés à ce secteur crucial du jeu.

Malheureusement, le football n’est pas épargné par les tragédies. Fortes concentrations de spectateurs, incendies, engins pyrotechniques, violence et, plus récemment, menaces terroristes, ont fait partie de la réalité du football, avec des vies perdues ou brisées à plusieurs occasions.

Lors de ces rencontres, les associations ont été encouragées à reconnaître cet aspect historique. Il a été décidé qu’il était essentiel non seulement de partager les connaissances et les expériences du présent, mais de le faire également à l’avenir. 

Michael van Praag, président de la Commission des stades et de la sécurité de l'UEFA
Michael van Praag, président de la Commission des stades et de la sécurité de l'UEFA©Sportsfile

« Ces rencontres sont un prérequis pour progresser », a déclaré Michael van Praag, président de la Commission des stades et de la sécurité de l’UEFA. « Travailler ensemble n’est pas un nouveau concept, mais les hommes ont tendance à travailler avec ce qu’ils connaissent – et en réunissant des représentants des associations nationales, de la police et des gouvernements, nous abattons les cloisons et créons une meilleure appréciation des tâches, des problèmes, des solutions, du leadership et de la responsabilité. »

Les rencontres ont insufflé un dynamisme important à la stratégie de l’UEFA en matière de stades et de sécurité qui a été lancée l’année dernière et qui se poursuivra jusqu’en 2021. Cette stratégie, largement financée par l’UEFA, repose essentiellement sur la prestation de mesures et de services de sécurité intégrés et équilibrés pour la grande majorité des supporters.

L’élément clé relevé lors de ces rencontres est d’identifier la petite minorité de personnes dont le seul but est de se battre, de blesser et de causer de la confusion et du désordre au moyen de la plateforme du football, et de trouver des mesures appropriées pour remédier à ce problème.

L'UEFA souligne la nécessité d'une approche européenne et multi-agences de la sécurité, qui devrait inclure les gouvernements, les autorités locales, la police, les forces de sécurité, les autorités du football, les supporters et les communautés locales.

Les rencontres de l’UEFA ont abouti à la conclusion que les mesures de sécurité mises en place conjointement par une municipalité, les forces de police locales, le club de football ou l’association nationale sont fondamentales pour créer un environnement sûr.

Une rencontre sur la sécurité à Nyon
Une rencontre sur la sécurité à Nyon©UEFA

Dans le cadre de sa stratégie sur quatre ans, l’UEFA travaille en étroite collaboration avec ses 55 associations membres afin de les aider à développer des stratégies et des activités en matière de sécurité efficaces dans leurs pays, et coopère également étroitement avec l’UE et le Conseil de l’Europe – ce dernier dispose d’une convention qui énumère les bonnes pratiques sur la manière d’exclure la minorité de fauteurs de troubles au moyen de méthodes proportionnées et ciblées. 

Les mesures clés de la campagne visant à garantir un cadre sûr pour les matches de football comprennent l’application coordonnée des meilleures pratiques et politiques pour résoudre le large éventail de questions liées à la sécurité, l’échange efficace d’informations entre toutes les parties prenantes, y compris les supporters, un contrôle policier axé sur les renseignements et une plus grande interaction entre la police et les spectateurs, ainsi que la formation appropriée des stadiers. L’UEFA recommande également que des stratégies nationales soient menées au niveau du gouvernement, autrement dit au niveau politique.

« Il ne s’agit pas des effectifs de police, mais de l’atmosphère qu’elle génère », a indiqué David Bohannan, président du groupe de réflexion européen sur la sécurité dans le football. « Afin d’être plus efficace, la police devrait interagir avec les spectateurs et être aimable avec les gens dans la rue. »

Des stadiers lors d'un match de l'UEFA EURO 2016
Des stadiers lors d'un match de l'UEFA EURO 2016©UEFA

Les stadiers sont responsables de la gestion des spectateurs et doivent donc être formés de manière appropriée : ils doivent parfaitement connaître leur secteur, savoir comment alerter rapidement leurs supérieurs en cas de problème, et être au courant d’un éventuel plan de crise ou d’une procédure d’évacuation.

« La formation des stadiers est essentielle, parce que les connaissances et la confiance sont indispensables dans le stade », a expliqué Marc Timmer, conseiller en politique de sécurité à l’UEFA.

L’UEFA a utilisé ces rencontres pour assurer les parties prenantes de son soutien indéfectible en vue d’optimiser l’expérience des supporters et la sécurité lors des matches. Elle a également invité tous ses partenaires en matière de stades et de sécurité à ne jamais relâcher leur vigilance dans une campagne qui doit être gagnée. 

 

 

Haut