L'UEFA met en garde contre les dangers liés aux engins pyrotechniques

Il n’est pas possible d’utiliser des engins pyrotechniques en toute sécurité dans les stades de football : tel est le message clair transmis lors du Séminaire de l’UEFA sur les engins pyrotechniques, à Munich.

L'UEFA met tout œuvre pour réduire les dommages causés par les engins pyrotechniques.
L'UEFA met tout œuvre pour réduire les dommages causés par les engins pyrotechniques. ©Getty Images for UEFA

À l’occasion du Séminaire de l’UEFA sur les engins pyrotechniques, organisé à Munich, l’UEFA a relayé les conclusions de l’étude indépendante menée récemment, selon lesquelles il n’est pas possible d’utiliser des engins pyrotechniques en toute sécurité dans les stades de football.

Lors de son allocution d’ouverture, Michael van Praag, membre du Comité exécutif de l’UEFA et président de la Commission des stades et de la sécurité de l’UEFA, a souligné que l’UEFA met tout en œuvre pour offrir un environnement sûr, sécurisé et accueillant aux supporters : « Dans le cadre de la nouvelle stratégie de l’UEFA en matière de stades et de sécurité, nous voulons travailler avec nos partenaires en Europe et avec les associations nationales pour améliorer l’image du football. Nous entendons nous attaquer à tous les éléments qui peuvent porter préjudice à nos spectateurs, à nos matches et à notre sport, et désirons conserver une longueur d’avance face aux menaces et aux risques. Le message clé du rapport sur les engins pyrotechniques est clair : il n'est pas possible d’utiliser en toute sécurité des engins pyrotechniques dans les zones des spectateurs des stades de football.

Michael van Praag a également fait part de la nouvelle déclaration de l’UEFA en matière de stades et de sécurité, au sujet des engins pyrotechniques : « L’UEFA aidera les associations nationales à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour réduire les dommages causés par les engins pyrotechniques. Un travail efficace et collaboratif sera requis pour prévenir et empêcher leur utilisation dans les stades. L’UEFA et les autorités du football reconnaissent qu’elles ne peuvent pas atteindre cet objectif seules. Par conséquent, l’UEFA travaillera en partenariat avec le Conseil de l’Europe et avec l’Union européenne pour développer et appliquer une approche multi-agences intégrée afin de prévenir l’utilisation d’engins pyrotechniques et de lutter contre ce problème dans les stades aux niveaux local, national et européen. La nouvelle Convention du Conseil de l’Europe sur une aproche intégrée de la sécurité, de la sûreté et des services lors des matches de football et autres manifestations sportives, qui date de 2016, constituera les bases de cette approche. »

Le séminaire de Munich a rassemblé des responsables de la sécurité de toutes les associations nationales et de l’UEFA, des membres de la Commission des stades et de la sécurité de l’UEFA ainsi que des représentants du groupe de réflexion de l’UE, du Conseil de l’Europe et du PNIF (Point national d’information « football »). Tom Smith, l’auteur du rapport scientifique indépendant sur l’utilisation des engins pyrotechniques commandé par l’UEFA et par le réseau Football Supporters Europe (FSE), a lui aussi eu l’occasion de s’exprimer au cours du séminaire. Il a passé en revue les conclusions du rapport et déclaré à ce sujet : « Les supporters ne sont pas les seuls à être en danger. Les joueurs, les officiels et le personnel doivent eux aussi être protégés. Le message clair est que personne ne doit manipuler d’engins pyrotechniques avant qu’ils aient entièrement brûlé. Et, même dans ce cas, seul un personnel entraîné et équipé peut s’en charger. Si des engins pyrotechniques sont lancés sur le terrain, l'arbitre doit suspendre le match jusqu’à ce qu’ils aient entièrement brûlé. »

Le séminaire d’une journée a également compris des sessions et des débats animés sur des questions telles que les motifs de l’utilisation d'engins pyrotechniques, les responsabilités civiles et pénales associées à leur utilisation dans les stades, et la meilleure approche multi-agences intégrée pour résoudre ce problème lors d’événements footballistiques.

L’UEFA travaillera à présent avec des partenaires dans toute l’Europe pour mettre en œuvre une approche multi-agences visant à mettre fin à l’utilisation d’engins pyrotechniques dans les stades de football. Elle proposera en outre aux associations nationales des programmes de formation et des cours spécifiques consacrés aux engins pyrotechniques, afin que ce problème puisse être résolu tant au niveau national qu’à l’échelle européenne.

Haut