Objectif 2021 pour les jeunes femmes arbitres

De jeunes femmes prometteuses sont formées par l’UEFA pour prendre le relais et constituer la future génération de femmes arbitres d’élite. Elles se fixent le prochain EURO féminin comme objectif.

Les jeunes femmes arbitres prometteuses sont encouragées à viser haut dans leur carrière.
Les jeunes femmes arbitres prometteuses sont encouragées à viser haut dans leur carrière. ©UEFA

Le chemin vers une éventuelle participation à l’EURO féminin de l’UEFA 2021 a commencé pour un groupe de jeunes femmes arbitres. Ces dernières ont assisté à un cours à Nyon, qui pourrait être déterminant pour leur carrière.

Vingt-et-une femmes arbitres de première et de deuxième catégorie issues de 19 associations nationales européennes ont participé au cours. Provenant des quatre coins du continent, elles ont pris part à des sessions de formation axées sur des aspects tels que le placement, la lecture du jeu, les fautes de main, la conduite du match et les incidents dans la surface de réparation. Elles ont en outre reçu des informations sur les qualités requises pour officier au plus haut niveau. 

« Après l’EURO féminin de cette année aux Pays-Bas, nous nous concentrons désormais sur le cycle de quatre ans jusqu’au prochain EURO féminin »,  a déclaré la responsable de l’arbitrage de l’UEFA Dagmar Damková.

« Nous sommes convaincus du potentiel des femmes arbitres que nous avons invitées à Nyon. Nous voulons leur montrer la voie à suivre parce que nous pensons qu’elles peuvent réaliser quelque chose. L’idée est donc de les préparer à une éventuelle carrière d’arbitre d’élite. »

Les jeunes femmes arbitres ont testé leur condition physique, une qualité essentielle compte tenu de la progression rapide du football féminin aux niveaux technique et tactique ainsi qu’en termes de condition physique.

« Un jour, si elles rejoignent la catégorie élite, a ajouté Dagmar Damková, « elles devront suivre des cours d’été et d’hiver, et devront passer un test de condition physique. Nous les avons donc orientées et conseillées quant à nos attentes dans ce domaine. »

Les jeunes arbitres ont dirigé des matches nationaux et des matches de l’UEFA, y compris des rencontres de l’UEFA Women’s Champions League, et certaines ont déjà participé au programme du Centre d’excellence pour arbitres de l’UEFA (CORE), qui forme de jeunes arbitres prometteurs pour de futures désignations.

Le cours de Nyon traduit l’engagement de l’UEFA à promouvoir  les femmes arbitres dans toutes les catégories, dans le cadre d’une stratégie de développement complète. « Il est positif que nous améliorions constamment le travail de développement avec les femmes arbitres »,  a ajouté Damková, « car il nous permet d’inclure non seulement le niveau élite, mais également les femmes arbitres prometteuses dans d’autres catégories. »

« Nous voulons que les jeunes arbitres saisissent cette chance. Nous avons quatre années jusqu’au prochain EURO pour les suivre et les former afin qu’elles fassent partie de la prochaine génération de femmes arbitres d’élite.»