Passion, confiance et concentration pour Bastien

Les mots du Français Benoît Bastien, arbitre de la finale U21 entre l'Espagne et l'Allemagne à Cracovie.

Benoît Bastien avant la finale
Benoît Bastien avant la finale ©UEFA

Benoît Bastien, 34 ans, originaire d'Épinal, évoque sa nomination pour arbitrer la finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA, entre l'Espagne et l'Allemagne à Cracovie. Hicham Zakrani, Frédéric Haquette, Benoît Millot et Jérôme Miguelgorry complèteront son équipe. Ivan Kružliak (Slovaquie) sera le quatrième arbitre.

Les arbitres de la final à l'entraînement
Les arbitres de la final à l'entraînement©UEFA


Sa nomination
"J'ai ressenti une grosse satisfaction, c'est un honneur, un plaisir, c'était une reconnaissance et une marque de confiance aussi. Mais je peux vous dire que ce sentiment n'a duré que 10 secondes, parce que juste après cela, il faut se concentrer à nouveau. Je suis ici pour être performant, pour atteindre les objectifs que nous nous sommes donnés en tant qu'arbitre, et il n'y a pas à s'enflammer."

Concentration
"Il faut être passionné, parce que c'est ce qui vous fait avancer, c'est ce qui vous permet de mettre beaucoup d'énergie dans ce que vous faites. Cela vous donne les meilleures chances d'avoir de bons résultats. L'arbitre doit être en confiance, parce qu'au-delà des qualités physiques, il faut une véritable force mentale. Il faut résister à la pression. Cela demande beaucoup de concentration et de sang-froid. Si vous perdez votre concentration pendant une seconde, quelque chose peut se passer, et vous allez le rater. Si vous êtes en confiance, vous avez de meilleures chances d'être performant à 100 %."

Le match se déroulera au stade de Cracovie
Le match se déroulera au stade de Cracovie©Getty Images

Préparation
"Nous sommes entourés d'une équipe de professionnels, que ce soit concernant la préparation physique ou l'analyse des matchs. Beaucoup d'efforts sont consentis pour cela. Nous analysons les tactiques de chaque équipe et les caractéristiques des joueurs, ce que chaque équipe fait sur coup de pied arrêté, quels sont les joueurs qui évoluent dans les couloirs, s'ils sont gauchers au droitiers ? C'est un aspect important."

"Il faut s'attendre à l'inattendu. Chaque match est différent, c'est ça qui rend l'arbitrage en football si merveilleux. J'ai déjà arbitré dans plusieurs centaines de matches depuis que je suis devenu arbitre, mais je n'ai jamais eu deux matches identiques."