Le site officiel du football européen

Vue d'ensemble

Publié: Vendredi, 10 mai 2013, 9.19HEC

Ces dernières années, le football européen a été confronté à un nombre grandissant d'incidents liés à la manipulation de résultats (baptisée "trucage de match"). Cette situation coïncide avec le développement rapide des paris, et notamment des paris en ligne. Que les rencontres soient manipulées pour des raisons sportives, financières ou autres, le trucage de match met en péril l'intégrité des compétitions et porte atteinte à l'âme de notre sport.

Un lien étroit peut être établi entre le trucage de match et des activités criminelles majeures, telles que la corruption, la fraude et le blanchiment d'argent, dont les profits alimentent d'autres réseaux de criminalité. Les coupables agissent généralement à l'échelle internationale, ce qui complique la détection de ces activités et leur condamnation par la justice civile.

L'UEFA a développé et financé un certain nombre d'actions concrètes visant à protéger l'intégrité du football en Europe. Elles incluent notamment les points suivants :

  • Système de détection des fraudes sur les paris de l'UEFA : l'UEFA, en coopération avec la société internationale Sportradar, exploite un système de détection des fraudes sur les paris (SDFP), qui contrôle et analyse les activités de pari sur environ 32 000 matches en Europe chaque année (dont les compétitions de l'UEFA et les deux premières divisions et les Coupes des associations membres). Le système est totalement opérationnel depuis juillet 2009. Le SDFP souligne les mouvements de pari irréguliers à la fois avant les matches et en match (direct) sur tous les marchés de paris clés (handicap asiatique, Totaux et 1X2) de tous les principaux bookmakers européens et asiatiques.
  • Un cadre de régulation spécifique : l'UEFA a mis en œuvre un règlement disciplinaire applicable aux compétitions qu'elle organise pour combattre les risques du trucage de match. En outre, le Congrès de l'UEFA, l'organe de contrôle suprême de l'UEFA, a adopté une résolution particulière lors du XXXVIIIe Congrès ordinaire de l'UEFA le 27 mars 2014 à Astana, "Le football européen uni pour l'intégrité du jeu".
  • Un réseau de responsables de l'intégrité dans chaque association nationale : l'UEFA a créé un réseau de responsables de l'intégrité dans les associations nationales membres, qui coopèrent avec les autorités locales et mettent également en œuvre des programmes d'éducation et de prévention dans leurs pays respectifs.
  • Un groupe de programmes éducatifs : l'UEFA a mis en place des programmes éducatifs sur site et en ligne pour les joueurs, les arbitres et les entraîneurs de club afin de les informer, les éduquer et leur fournir des conseils généraux sur les problèmes concernant les paris sportifs, dont les risques qu'ils peuvent encourir et les façons de rapporter des approches suspectes.
  • Un code de conduite en coopération avec les parties prenantes du football : en 2014, le Conseil stratégique du football professionnel (CSFP) de l'UEFA a lancé une initiative très importante appelée Code de conduite pour le football européen. Ce code de conduite a été approuvé par les quatre organisations représentant les intérêts des parties prenantes du football professionnel européen au CSFP de l'UEFA : ECA, FIFPRO, EPFL et UEFA.
  • Un accord de coopération formel avec l'office de police criminelle européen (Europol) : en 2014, l'UEFA a signé un Accord de compréhension avec Europol, l'office de police criminelle de l'Union européenne dont l'objectif principal est d'aider à obtenir une Europe plus sûre au profit de tous les citoyens de l'UE. Le but de cet accord de compréhension est d(établir un cadre mutuel pour une coopération entre Europol et l'UEFA. La coopération facilite la collaboration entre l'UEFA et EUROPOL avec pour objectif la lutte contre le phénomène du trucage de match dans le football en Europe, l'amélioration de la coordination mutuelle et une plus grande complémentarité. L'UEFA maintient également un échange direct avec les instances de police criminelle à travers l'Europe pour plusieurs enquêtes.
  • Un groupe de travail permanent sur le trucage de match : en 2014, l'UEFA a mis en place un groupe de travail permanent afin d'analyser et traiter le phénomène du trucage de match à travers l'Europe. L'idée derrière ce groupe de travail consiste à impliquer les membres de la police criminelle d'autres juridictions ainsi que des représentants d'Europol, des politiciens et experts ayant dans le passé contribué à la lutte contre le trucage de match et jouant un rôle important dans ce domaine.
  • Un groupe d'Inspecteurs disciplinaires pour mener des enquêtes sur les matches de football européens : en fonction des informations fournies tous les jours par le SDFP de l'UEFA, par les rapports émanant de la plateforme confidentielle et suite à la coopération avec Europol, l'UEFA mène des enquêtes sur les matches de football européens. Dès que l'UEFA réunit les preuves, l'affaire est transmise aux instances disciplinaires. Au cours des six dernières années, l'UEFA a été extrêmement active pour prendre des décisions disciplinaires contre les clubs, les dirigeants et les joueurs sur les plans national et international afin de protéger le football européen.
  • Une plateforme de rapports confidentielle : la Plateforme d'intégrité de l'UEFA (PC et application) permet aux individus de fournir de précieuses informations à l'UEFA concernant des cas de trucage de match ou de corruption. Cela peut être des informations à propos d'un match, un joueur, un arbitre (central ou assistant) ou tout autre individu lié au football. 


Les questions d'intégrité sont gérées par l'unité disciplinaire et d'intégrité, qui est dirigée par Emilio García sous la supervision du directeur des affaires juridiques de l'UEFA Alasdair Bell.

Mis à jour le: 13/02/17 21.23HEC