Aider les jeunes joueuses à atteindre les sommets

La Fédération suédoise de football (SvFF) va allouer 600 000 euros à un projet sur trois ans qui contribuera à faire franchir à davantage de joueuses les dernières marches qui les séparent de l’élite.

Lilie Persson
Lilie Persson ©SvFF

Le problème est simple : trop peu de jeunes femmes réussissent à passer du statut de jeune talent à celui de joueuse de haut niveau.

Solution : la Fédération suédoise de football (SvFF) va allouer 600 000 euros à un projet sur trois ans qui contribuera à faire franchir à davantage de joueuses les dernières marches qui les séparent de l’élite.

« Nous avons l’impression qu’il est de plus en plus difficile pour les filles de passer ce cap, explique Lilie Persson, responsable du développement des joueurs au sein de la SvFF. Nous observons ce problème dans la progression des joueuses qui passent de notre équipe nationale M23 à l’équipe féminine A et constatons que beaucoup ne parviennent pas à percer dans la Damallsvenskan, la division supérieure du championnat féminin, après avoir évolué dans les équipes M19. Nous espérons que notre nouveau projet, "Des femmes de classe mondiale", permettra aux jeunes femmes de franchir avec succès ce dernier cap de leur développement. »

Le projet ciblera les 15-19 ans et se concentrera principalement sur les clubs puisque c’est là que les joueuses passent le plus clair de leur temps. Les clubs bénéficieront d’outils et de ressources qui leur permettront d’assurer un meilleur suivi des blessures et d’effectuer des analyses vidéo individuelles. Les entraîneurs et les autres membres du personnel recevront des formations supplémentaires, dans le cadre d’un processus de certification plus large. Quant à l’équipe nationale féminine M23, elle aura la possibilité de jouer plus de matches ; les joueuses gagneront ainsi en expérience internationale.

« Des clubs plus forts permettront à l’équipe nationale d’avoir à disposition des joueuses mieux préparées, ajoute Persson. Bien entendu, il est aussi important pour nous d’améliorer notre fonctionnement, et l’augmentation du nombre de matches et de séances pratiques pour les M23 sera fondamentale pour la préparation des joueuses à l’élite internationale. »

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°176

Haut