Les autorités footballistiques russes prouvent que le handicap n’entrave pas la réalisation des rêves

Dmitry Korchagin, paralytique cérébral, a commencé récemment à travailler pour l’Union russe de football.

©RFS

Un nouvel employé a été engagé à l’Union russe de football (RFS), dans le département des informations politiques, en octobre dernier : Dmitry Korchagin, 20 ans, étudiant en droit à l’Université de Kazan.

Ce fait semblerait banal si Dmitry ne souffrait pas de paralysie cérébrale et n’était pas confiné dans un fauteuil roulant.

« Les médias russes ont parlé de mon histoire, et je leur ai expliqué que j’étais supporter du FC Rubin Kazan et de l’équipe nationale russe, explique Dmitry. Par la suite, la RFS m’a contacté pour m’inviter à assister à une séance d’entraînement de l’équipe nationale dans la Kazan Arena avant le match amical Russie – Iran. »

Dmitry écrira des rapports analytiques pour la RFS.
Dmitry écrira des rapports analytiques pour la RFS.©RFS

« J’ai pu parler aux joueurs et à l’entraîneur principal, Stanislav Cherchesov, ainsi qu’à des responsables de la RFS. Il semble qu’ils se soient souvenu de notre rencontre, mais je ne m’attendais pas à ce que le secrétaire général de l’organisation, Aleksandr Alaev, me propose un poste à plein temps ici. »

Depuis le 15 octobre, Dmitry est en effet employé par la RFS. Il n’a cependant pas eu besoin de quitter sa ville de Kazan, située à quelque 700 kilomètres à l’est de Moscou, pour gagner la capitale russe. Dmitry peut en effet travailler par e-mail.

Son travail consiste essentiellement à suivre les principaux événements et à rédiger des rapports analytiques. Il est également responsable des interviews des joueurs et des entraîneurs. Son implication ne se limite pas au football, car il s’est également vu attribuer la tâche de fournir des informations sur le football de plage et sur le futsal. Il publie environ deux articles par semaine, mais sa contribution pourrait augmenter au cours des prochains mois. L’une des prochaines missions de Dmitry consistera à interviewer Cherchesov.

« Après avoir entendu parler de Dmitry et des combats qu’il a dû mener, nous l'avons accueilli à bras ouverts à l’Union russe de football, a déclaré Aleksandr Alaev. C’est un amoureux du football, qui rêve d’y consacrer sa vie, et ses textes sont d’une grande qualité. Je sais que des joueurs et des entraîneurs ont lu ses articles sur le site Web de la RFS. J’espère que nous travaillerons ensemble encore longtemps. »

Compte tenu de la passion de Dmitry pour le football et de sa volonté de connaître tous les aspects du jeu, Aleksandr Alaev a jugé qu’il était logique d’inviter le jeune natif de Kazan à travailler pour l’instance dirigeante du football russe.

Le secrétaire général de la RFS, Aleksandr Alaev, a engagé Dmitry afin qu'il travaille pour l'association.
Le secrétaire général de la RFS, Aleksandr Alaev, a engagé Dmitry afin qu'il travaille pour l'association.©RFS

« En engageant Dmitry, la RFS désire montrer qu’elle est ouverte et disposée à travailler avec tout passionné de football, explique le secrétaire général. Le handicap ne devrait jamais entraver la réalisation des rêves, et chacun devrait bénéficier des mêmes chances. »

L’amour du football

Selon Dmitry Korchagin, l’amour du football est inscrit dans ses gênes. Son père et son frère jouaient tous les deux, et son frère est même sorti diplômé de l’académie de football dirigée par l’ancien milieu de terrain du FC Spartak Moscou Robert Evdokimov. Si jouer est physiquement difficile pour Dmitry, il adore pratiquer le football avec son frère sur la console.

« En Europe, je soutiens Manchester United depuis tout jeune », raconte Dmitry, qui est né au Kazakhstan, avant de déménager avec ses parents dans la capitale du Tatarstan à l’âge de trois ans. « Quand nous avons eu la télévision par câble, j’ai pu regarder des matches de Premier League anglaise des années 1990. J'ai vu jouer Éric Cantona, Nicky Butt, Paul Scholes et les frères Neville. Mon joueur actuel favori est David de Gea. »

Ce poste à la RFS est le premier emploi de Dmitry. Jusqu’alors, il se consacrait principalement à ses études. Suivant une spécialisation en droit civil, il veut commencer à étudier le droit du sport. Dans quelques années, il est possible qu’il déménage à Moscou pour y poursuivre ses études.

« Je veux devenir manager sportif, avoue Dmitry. Bien entendu, à l’avenir, je serais très heureux d’avoir l’occasion de travailler dans le département juridique de la RFS. »

Pour l’heure, l’attention de Dmitry se porte sur la Coupe du monde de la FIFA, que la Russie organisera l’été prochain. Mais à plus long terme, il souhaite continuer à prouver que le handicap n’empêche pas de réaliser ses rêves.

Haut