L’Irlande du Nord espère un boom du football féminin

Le développement du football féminin va permettre de promouvoir le football féminin en Irlande du Nord, qui accueille la phase finale de l'EURO M19F.

La mascotte de la phase finale M19F Sweet Caroline et Eadie Fallis
La mascotte de la phase finale M19F Sweet Caroline et Eadie Fallis ©IFA

La directrice du tournoi, Sara Booth, considère que la phase finale des M19 de cette année, dont le coup d'envoi a été donné mardi, offre une bonne occasion de promouvoir le football féminin en Irlande du Nord, le pays hôte.

Les rencontres auront lieu au Stade national de Windsor Park à Belfast, aux Ballymena Showgrounds, au Mourneview Park de Lurgan et au Shamrock Park du FC Portadown.

"À l’Association de football d’Irlande du Nord (IFA), nous croyons fermement dans les vertus du football pour tous – pour les hommes et les femmes, pour les jeunes et les moins jeunes et pour tous les milieux sociaux", souligne Booth.

"En propulsant notre pays sur la scène mondiale avec l’organisation de cet événement, nous espérons inspirer une nouvelle génération de filles – et de garçons – et les aider à réaliser leur rêve de porter un jour les couleurs nationales."

"Grâce à cette manifestation, nous ne voulons pas seulement encourager plus d’enfants à pratiquer ce sport, nous voulons également inciter plus d’administrateurs, d’entraîneurs, d’arbitres, d’officiels et de bénévoles à s’engager auprès de leurs clubs locaux."

Un comité d’organisation local a été créé pour la réalisation de cet événement, et plus de 30 membres de l’IFA y sont engagés d’une manière ou d’une autre. "C’est la première fois dans l’histoire de l’association que nous avons mobilisé autant de gens pour un événement de football féminin", précise Booth.

Pour la première fois dans l’histoire du football féminin, l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande du Nord sont réunies dans un tournoi majeur. L’Angleterre et l’Écosse se sont imposées dans leur groupe Élite – tout comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et les Pays-Bas – alors que la France a obtenu la place restante en tant que meilleur deuxième de groupe.

Le tirage au sort de la phase finale a eu lieu au City Hall de Belfast le 22 juin. Les huit équipes, qui ont été réparties en deux groupes de quatre, tenteront de se qualifier pour les demi-finales.

Un programme détaillé portant sur le marketing et les médias numériques a été élaboré pour promouvoir le tournoi. Par ailleurs, un concept visant à laisser un héritage et à accroître la participation a été développé, afin de retirer le maximum d’avantages pour l’ensemble du pays.

La mascotte officielle du tournoi, Sweet Caroline, vient juste d’achever sa tournée dans les écoles du pays, afin d’encourager les familles à soutenir le tournoi. La mascotte Sweet Caroline a été conçue par Eadie Fallis, une écolière de Fermanagh. Elle a été choisie après un concours organisé sur les réseaux sociaux, auquel ont participé près de 3500 élèves des écoles primaires d’Irlande du Nord.

"Avec l’organisation du tour final, nous voulons montrer l’Irlande du Nord sous son meilleur jour, notamment notre football, nos installations, notre culture, notre histoire, nos supporters, notre tradition d’accueil de grands événements et notre amour inconditionnel du jeu", conclut Sara Booth.

Cet article édité et abrégé a d'abord paru dans UEFA Direct n° 169

Haut