Les enfants en vedette à Bucarest

La Fédération roumaine de football – qui accueillera l'UEFA EURO 2020 – a récemment organisé un mini-EURO pour les jeunes à Bucarest.

Promouvoir le football chez les jeunes
Promouvoir le football chez les jeunes ©FRF

Pour Bucarest et sa National Arena, accueillir des matches de l’EURO 2020 ne représente pas seulement le plus grand événement sportif jamais organisé en Roumanie. Cela signifie aussi promouvoir le football parmi les plus jeunes – l’avenir du football roumain – et la culture également car tout doit être intégré dans la vie sociale globale du pays.

Dans le cadre de son partenariat de longue date avec les autorités du 5e district de Bucarest, la Fédération roumaine de football a organisé récemment un « mini-EURO » pour les écoliers locaux.

Les 24 écoles qui ont pris part à la compétition avaient été divisées en six groupes de quatre, chaque équipe représentant l’une des associations membres de l’UEFA. Avant le début du tournoi, les enfants ont été invites à une cérémonie suivie par plusieurs des ambassadeurs étrangers accrédités à Bucarest. Les équipes ont pris place au centre de la scène et ont présenté un magnifique spectacle mettant en évidence la culture et les traditions des pays qu’elles allaient représenter.

Deux jours plus tard, les enfants ont offert un tout autre spectacle, en montrant cette fois leurs qualités sur des terrains de jeu de dimensions réduites. Aux matches de groupes succèdèrent, le lendemain, les demi-finales puis, après un jour de repos, le match pour la troisième place et la finale furent joués à la National Arena, le 9 mai, date de la célébration de la journée de l’Europe.

Les anciens internationaux Miodrag Belodedici, Ion Vladoiu et Marius Lacatus étaient présents pour soutenir les joueurs et remettre les prix en compagnie de Rudi Verkempinck, entraîneur assistant de l’équipe nationale, et Daniel Florea, maire du 5e district.

La compétition a été remportée par l’école 280, défendant les couleurs de l’Arménie, qui a battu en finale Ion I.C. Bratianu, représentant le Bélarus. La marque étant de 1-1 au terme du temps réglementaire, il fallut recourir aux tirs au but et cette épreuve fut passionnante puis qu’il y eut besoin de six séries de tirs pour désigner le vainqueur. La troisième place revint à l’école 150 (Turquie) qui battit 3-0 l’école 136 (Suisse).

Bonheur, joie ou déception et larmes, les joueurs ressentirent les mêmes émotions que dans les grandes compétitions de football. À trois ans de l’EURO 2020, les écoliers ont montré la voie aux professionnels.

Article publié à l'origine dane UEFA Direct n°169