« Réveillez la dirigeante qui sommeille en vous ! »

Azra Numanović, de Bosnie-Herzégovine, a participé au Programme de l'UEFA pour la promotion des femmes aux postes de direction du football. Elle nous parle de son engagement en faveur du football féminin et de son espoir d’utiliser dans des rôles de direction du football les compétences qu’elle est en train d’acquérir.

Azra Numanović : « Le football féminin a un formidable avenir. »
Azra Numanović : « Le football féminin a un formidable avenir. » ©Peter van Dijk

Azra Numanovic consacre sa carrière au football féminin. À 27 ans, elle a déjà accumulé de l’expérience comme joueuse de l’équipe nationale de Bosnie-Herzégovine et a exercé l’activité d’arbitre au niveau national. En outre, elle est titulaire d’une licence C d’entraîneur de l’UEFA.

Azra a travaillé pendant plusieurs années au sein de l’administration de son club, SFK 2000 Sarajevo, et a repris le poste de secrétaire générale. Elle a participé au Programme de l'UEFA pour la promotion des femmes aux postes de direction du football et a suivi le séminaire de développement du programme à Amsterdam dans le cadre de son apprentissage. Pour les années à venir, Azra est désireuse d’utiliser dans des rôles de dirigeante du football les compétences qu’elle est en train d’acquérir.

Le Programme de l'UEFA pour la promotion des femmes aux postes de direction du football semble vous avoir apporté de précieux avantages…

©Peter van Dijk

Le football féminin a besoin de femmes à des postes de direction et ce programme montre le bon chemin pour réveiller la dirigeante qui sommeille en soi. Le programme a atteint son objectif – après la manifestation, je suis rentrée chez moi très motivée. 

Quels ont été les facteurs essentiels qui vous ont aidée à vous développer en tant que personne ?

La passion, l’énergie positive et la persévérance font partie de ma personnalité et cela m’a aidée à poursuivre mon objectif. Je crois fermement en l’amour, la liberté et le bonheur. Bien sûr, ces mots sont pris au sens large, mais quand on les applique au football, ils signifient que toute jeune fille a le droit d’apprécier ce sport.

Il semble évident que vous avez la confiance nécessaire pour réussir votre carrière.

Les femmes ont le talent et la capacité de prendre des décisions. Rien ne me motive plus que cela. On doit être prêt, en tant que personne, à reconnaître ses points forts et ses points faibles. Et quand on agit, les utiliser à des fins positives. Le programme pour les femmes dirigeantes m’a aidée à développer ma confiance en soi.

Comment s’est passé votre mentorat ? Dans quelle mesure a-t-il influé sur vos prises de décision ?

Le mentorat est une partie substantielle de tout le programme. Je suis vraiment heureuse d’avoir un formidable mentor, une femme qui a une immense expérience, une très forte personnalité et qui est une véritable dirigeante. Avoir l’occasion de parler et d’échanger des expériences et des idées avec elle est une chance extraordinaire. Je peux obtenir des informations de première main sur la manière d’être un véritable exemple et cela me montre comment tracer mon propre chemin.

En ce qui concerne le séminaire de développement pour les femmes dirigeantes du football, comment avez-vous trouvé le mélange des deux groupes de participantes et quels ont été les principaux enseignements que vous en avez retirés ?

Inviter les participantes des deux cours à une manifestation a permis de mélanger les deux groupes pour en faire une formidable équipe de femmes. La diversité des idées, des opinions et des voix est la seule façon de trouver le bon chemin pour le développement et le succès.

Vous avez pu vous entretenir avec des gens du monde entier…

Nous avons eu la chance d’échanger des expériences avec des participantes venues d’horizons aussi divers que l’Australie, le Canada, la Grenade, la Suède, le Ghana ou encore la Bosnie-Herzégovine. J’ai appris que nous avions toutes les mêmes défis et les mêmes problèmes, mais aussi la même passion et le même amour.

Qu’avez-vous le plus apprécié lors de cette manifestation ?

Scruter à l’intérieur de soi, analyser le comportement des gens qui vous entourent et partager ces connaissances avec d’autres a été la véritable force de cette rencontre. La conscience de soi et la confiance en soi sont des choses qui demandent avant tout que l’on soit capable de mettre en pratique ses convictions profondes et ses idées.

Auriez-vous pu une fois imaginer, il y a plusieurs années, que le football féminin ferait un tel bond ?

Il y a quatorze ans, tout cela n’était qu’un rêve. Comment serait-il possible de développer le football féminin, tout particulièrement dans un petit pays comme la Bosnie-Herzégovine ? Maintenant, je vois que c’est possible. Le football féminin a un formidable avenir et un extraordinaire potentiel.

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n° 171