Coup de pouce au football féminin dans les associations membres

L'UEFA part à la rencontre des associations membres dans toute l'Europe dans le but de faire progresser le football féminin et d'augmenter le nombre de licenciées.

L'Irlande du Nod a accueilli le premier stage #WePlayStrong
L'Irlande du Nod a accueilli le premier stage #WePlayStrong ©Press Eye (Belfast)

Dans le cadre de ses préparatifs pour lancer une campagne de cinq ans visant à faire du football féminin le sport le plus pratiqué en Europe, l’UEFA organise, en collaboration avec ses associations membres, une série d’ateliers spécifiques sur l’ensemble du continent.

Ces ateliers ont commencé en Irlande du Nord, se poursuivant en Angleterre, en Allemagne, aux Pays-Bas, en France, en Finlande, en Norvège, en Suède et au Danemark, pour se terminer au Pays de Galles.

La campagne Ensemble #WePlayStrong sera lancée officiellement le 1er juin, avant la finale de la Ligue des champions féminine, à Cardiff. Cette campagne est basée sur des recherches qui aideront les personnes engagées à tous les niveaux du football féminin à accroître la participation, à améliorer l’image de ce sport et à en favoriser l’accès pour les entraîneures, les équipes et les joueuses.

Lancement en Irlande du Nord
Organisatrice cette année de la phase finale du Championnat d’Europe féminin des moins de 19 ans, l’Association de football d'Irlande du Nord (IFA), qui lance en parallèle sa campagne visant à recruter des responsables du football féminin, prend d’importantes mesures pour accroître la participation et traiter la question des inégalités dans le football féminin.

Dans le cadre de ce premier atelier, l’UEFA a apporté des conseils aux délégués de l’association sur les moyens de bénéficier des possibilités de marketing, d’encourager l’engagement par le biais des médias sociaux et de maximiser le sponsoring. Les parties prenantes du football féminin à tous les niveaux, du football de base à l’élite, ont partagé leurs expériences, discuté des barrières freinant l’accès et travaillé ensemble à l’élaboration de solutions.

Gail Redmond, responsable nationale du football féminin au sein de l’IFA, a déclaré : « Nous sommes heureux d’être le premier pays à recevoir cet atelier de l’UEFA, et fiers de la relation étroite que nous entretenons avec l’UEFA. Les perspectives de croissance du football féminin au cours des cinq prochaines années nous motivent énormément. Nous voulons augmenter la participation à tous les niveaux, et nous prévoyons d’encourager les clubs à consolider leurs effectifs en mettant la priorité sur leur développement. Nous avons beaucoup appris suite aux présentations au personnel et il était judicieux d’offrir aux parties prenantes d’Irlande du Nord l’occasion de donner leur avis sur les moyens d’améliorer et de développer le football dans le pays. »

Guy-Laurent Epstein, directeur Marketing à l’UEFA, a félicité l’Irlande du Nord pour l’enthousiasme et l’engagement montrés par ceux qui travaillent dans le domaine du football féminin, en particulier les nombreux bénévoles : « Il y a un réel désir de développer le football féminin en Irlande du Nord, à un moment où le football bénéficie de bons niveaux d’investissement. Le nouveau stade national de football, le Windsor Park, est magnifique, et, suite au très beau parcours de l’équipe nationale lors de l’EURO 2016, il y a une véritable volonté d’aider les enfants et les jeunes – y compris les filles – à reprendre le flambeau. Nous reconnaissons que mettre le football au premier plan pour les femmes en Europe constitue un défi d’envergure, mais je suis confiant, car nous sommes sur la bonne voie ! Nous avons développé pour toutes les associations nationales un outil qu’elles peuvent adapter à leurs besoins et utiliser, avec le soutien de l’UEFA, pour faire du football le sport féminin numéro un en Europe. »

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°167