Un entraîneur arménien récompensé par l'UEFA

Senik Arakelyan a remporté le Trophée d'or dans la catégorie meilleurs dirigeants des Trophées du football de base de l'UEFA 2017.

Senik Arakelyan et l'une de ses équipes
Senik Arakelyan et l'une de ses équipes ©UEFA.com

Le travail de Senik Arakelyan avec les enfants dans la région de Shirak (Arménie) a été salué avec le premier prix au Trophée UEFA du football de base, dans la catégorie des meilleurs dirigeants.

Arakelyan est entraîneur du club de football de base de Tribune, dans la ville de Gyumri, où près de 1 000 enfants, enseignants et entraîneurs sont réunis. Un accent particulier est mis sur le football féminin, un domaine dans lequel Arakelyan a contribué à briser certaines barrières.

"J'ai commencé à développer le football féminin en 2013", explique l'intéressé. "Il était difficile de faire une équipe à Gyumri parce que les parents ne permettaient pas à leurs filles de s'inscrire. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de commencer avec les filles de l'orphelinat. J'ai commencé à entraîner dix filles sur un terrain en stabilisé. Peu à peu, le nombre de participantes a augmenté et puis nous avons gagné les groupes A et B du championnat arménien féminin."

"Pour sensibiliser le plus grand nombre, nous organisons des activités dans les écoles et organisons des tournois pour les filles pendant toute l'année. Nous avons permis à plusieurs centaines de filles de jouer au football et nous choisissons des joueuses de l'équipe A parmi ces filles", ajoute-t-il.

Arakelyan organise également des activités pour les enfants handicapés et, en tant que représentant de la Fédération de football d'Arménie (FFA) à Gyumri, visite les écoles pour aider le corps enseignant, tout en coopérant étroitement avec les municipalités locales pour organiser des tournois.

"Jouer au football est un plaisir", dit-il. "Toute personne, quel que soit son âge, son sexe, son origine ethnique ou son handicap, a le droit d'être heureuse et de profiter de ce plaisir. Les gens ont un sentiment d'égalité et de respect en jouant au football".

Le délégué au football de base de la FFA, Lala Yeritsyan, a déclaré : "Les gens comme Senik sont très importants dans le développement du football. Des gens comme lui vivent pour le football".

"Il a également réussi à changer les attitudes envers le football féminin dans sa province, ce qui n'est pas traditionnellement très courant dans notre pays"."

Haut