Michael O’Neill parle aux entraîneurs en formation de l’art de la communication

Michael O’Neill, le sélectionneur de l’équipe nationale d’Irlande du Nord, a expliqué aux candidats à la licence Pro de l’UEFA l’importance d’une communication adaptée aux joueurs, qui ont chacun leur caractère. « Vous devez faire en sorte que votre message soit reçu et compris. »

Michael O'Neill était l'invité d'honneur du séminaire organisé dernièrement à l'UEFA.
Michael O'Neill était l'invité d'honneur du séminaire organisé dernièrement à l'UEFA. ©UEFA

Des compétences en communication doivent absolument faire partie de l’arsenal d’un entraîneur. C’est ce qu’a expliqué Michael O’Neill, le sélectionneur de l’Irlande du Nord, à un groupe de candidats à la licence Pro de l’UEFA, lors d’un récent cours de l’UEFA, à Nyon.

Michael O’Neill était un invité d’honneur du dernier séminaire d’échange pour les candidats à la licence Pro de l'UEFA. À cette occasion, il a donné de quoi réfléchir aux étudiants d’Azerbaïdjan, de Finlande, de Serbie et d’Ukraine, en partageant son point de vue concernant la façon d’interagir avec les joueurs, qui ont chacun leur propre caractère.

Ces dernières années, l’entraîneur de 48 ans a connu un succès remarquable, en partie grâce à ses compétences en communication. Il y a deux ans, en France, Michael O’Neill a conduit l’Irlande du Nord en huitièmes de finale de l’EURO, lors de la première participation du pays à une phase finale de cette compétition.

Auparavant, il a mené les Shamrock Rovers, un club de la République d’Irlande, à la phase de groupe de l'UEFA Europa League 2011/12. C’était la première fois qu’une équipe du championnat d’Irlande accédait à un tel stade dans une compétition interclubs européenne.

« Vous devez faire en sorte que votre message soit reçu et compris au maximum », a dit Michael O’Neill aux entraîneurs en formation. « Si vous voulez gérer et comprendre les joueurs, c’est ce qu’il y a de plus important. Tout ne fonctionne pas. Une même approche ne peut être adaptée à tous les joueurs. Certains joueurs n’ont besoin de rien. D’autres ont besoin de quelque chose. D’autres encore vous défieront. Vous devez faire face à ces situations. Il n’y a pas de problème. La gestion des joueurs, de l’arrivée à l’hôtel le dimanche soir au match international le jeudi soir, dépend au final plus du mental que d’autre chose. Une bonne communication est donc essentielle. »

Les entraîneurs d’équipes nationales passent peu de temps avec leurs joueurs, c’est pourquoi Michael O’Neill a souligné l’importance de communiquer constamment avec les joueurs, même quand ils sont avec leur club. « Observer ce qu’ils font dans leur club, a-t-il continué. Leur envoyer des messages, de petits messages du genre "Bien joué aujourd’hui !" Une communication constante est indispensable, en particulier lorsqu’un joueur ne s’en sort pas très bien dans son club, n’a pas joué ou est blessé. Je pense que les joueurs accordent une grande importance à ce genre de communication ; une communication personnelle, une gestion humaine, c’est plus important que jamais. »

Haut