Le programme HatTrick favorise le développement du football européen

Découvrez les raisons pour lesquelles le programme HatTrick de l'UEFA, qui apporte une assistance importante aux associations membres de l'UEFA sur le plan sportif et au niveau des infrastructures, joue un rôle de catalyseur crucial pour le développement du football européen.

Le programme HatTrick aide à financer le secteur capital du football de base en Europe.
Le programme HatTrick aide à financer le secteur capital du football de base en Europe. ©PZPN

Le programme HatTrick de l’UEFA est devenu l'un des programmes de solidarité et de développement les plus importants jamais établis par une institution sportive.

Depuis son lancement en 2004, ce programme inestimable a aidé les associations membres de l'UEFA à se développer et à améliorer leurs infrastructures de football en contribuant à la construction de terrains, de stades, de centres de formation et de sièges sur tout le continent.

Le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, a souligné la détermination de l'UEFA à apporter une aide sans faille aux associations de football européennes, notamment sur le plan financier, mais pas seulement, et il suit cette mission à la lettre.

« La solidarité est une valeur qui doit être inscrite dans l'ADN de l'UEFA », a-t-il déclaré aux associations membres lors du dernier Congrès, en avril. L’UEFA n’a pas vocation à cumuler les richesses pendant que vous vous efforcez de développer le football jusqu’aux contrées les plus reculées de votre territoire. »

Qu’est-ce que le programme HatTrick ?

Le campus de l'Association de football des Pays-Bas (KNVB, à Zeis, a été construit grâce à l'assistance du HatTrick.
Le campus de l'Association de football des Pays-Bas (KNVB, à Zeis, a été construit grâce à l'assistance du HatTrick.©KNVB

Le programme HatTrick a débuté avant l'UEFA EURO 2004. Le principe de base était de réinvestir les recettes du Championnat d'Europe de football dans la croissance et le développement du football de tous les jours. L'argent n'est pas tout, et HatTrick a donc été fondé sur trois piliers fondamentaux, qui demeurent les mêmes aujourd'hui : l'assistance financière, le partage des connaissances et la formation. 

Comme le financement provient directement de l'EURO, le programme HatTrick est mené sous la forme de cycles de quatre ans, et le Comité exécutif de l'UEFA a augmenté le montant mis à disposition lors de chaque tournoi. Vous trouverez ci-après les chiffres des précédentes éditions :


• HatTrick I (2004-08) : EUR 301,6 milions
• HatTrick II (2008-12) : EUR 408,1 millions
• HatTrick III (2012-16): EUR 498,2 millions

Suite à l’UEFA EURO 2016, le financement est plus élevé que jamais, et HatTrick IV mettra à disposition jusqu’à EUR 610,5 millions pendant le cycle de quatre ans.

Le premier vice-président de l’UEFA, Karl-Erik Nilsson, qui assume la présidence de la Commission HatTrick depuis juillet dernier, souligne l’importance de ce programme pour le football.

« Le programme HatTrick de l’UEFA, dit-il, est une initiative remarquable qui a été – et continue d'être – une grande aide pour toutes les associations membres de l'UEFA dans leurs efforts pour développer leurs activités opérationnelles et leurs projets respectifs. »
Le programme HatTrick prend en compte la nécessité d'établir des normes et d'encourager la croissance d'une manière inclusive et globale. Par exemple, dans le cadre du cycle actuel 2016-20, chaque association reçoit jusqu'à EUR 1,9 million sous la forme de paiements incitatifs annuels. Ce financement ne peut être utilisé qu’aux fins suivantes :

Le programme HatTrick finance le développement du football des filles et le football féminin.
Le programme HatTrick finance le développement du football des filles et le football féminin.©Domenic Aquilina


• application de la procédure d’octroi de licence aux clubs de l'UEFA ;
• mise en œuvre de projets de bonne gouvernance et développement d’activités en matière d’intégrité ;
• mise en œuvre de programmes en relation avec la responsabilité sociale ;
• poursuite du développement du football de base, des joueurs juniors d’élite et du football féminin ;
• poursuite du développement technique des entraîneurs et des arbitres.
 

Tous ces facteurs sont déterminants pour un développement global moderne, mais ils peuvent encore laisser place à d'autres priorités plus importantes auxquelles toutes les associations de football doivent faire face pour suivre l’évolution actuelle.

Un montant supplémentaire de EUR 3,5 millions par association est destiné aux projets de développement. Les projets sont approuvés par la Commission HatTrick de l'UEFA et, en collaboration avec l'Administration de l'UEFA, ils font l’objet d’un suivi et d’un encadrement du début à la fin. Le programme HatTrick garantit en outre un versement de solidarité annuel, qui permet aux associations membres de participer aux compétitions juniors, féminines et amateurs de l’UEFA. Il offre ainsi au plus grand nombre possible de joueurs et de joueuses la possibilité de disputer un tournoi international majeur.

Partage de connaissances

Imaginez qu’il soit possible de tirer parti de la longue expérience qui se développe déjà au sein des 55 associations membres de l’UEFA et de combiner ces ressources puissantes avec un large éventail d'experts du football sous les auspices de l'UEFA, véritable plateforme européenne du football.

C'est exactement ce que fait HatTrick dans le cadre de son pilier de partage des connaissances. Au fil des ans, de nombreux workshops et séminaires sont été organisés dans le cadre du programme HatTrick sur un large éventail de domaines du football, notamment le marketing, le sponsoring, la communication, le droit, la gestion de crise et les activités événementielles.
Ce pilier du programme vise essentiellement le partage, pour mettre en commun les ressources. Une plus grande association forme une plus petite, et vice-versa. Comme toute communauté, nous devons être à l'écoute les uns des autres et identifier les expériences clés qui créent les meilleures pratiques, desquelles beaucoup d'entre nous s’inspirent aujourd'hui.

Formation

La formation, troisième pilier du programme HatTrick, est axée sur le développement personnel, parce qu'il est essentiel d’identifier les effectifs de demain et d'affiner leurs compétences pour planifier l'avenir du football.

D'anciens joueurs internationaux assistent à un cours dans le cadre du Master exécutif de l'UEFA pour les joueurs internationaux (UEFA MIP).
D'anciens joueurs internationaux assistent à un cours dans le cadre du Master exécutif de l'UEFA pour les joueurs internationaux (UEFA MIP).©UEFA

Une série d'initiatives éducatives de l'UEFA fournit au personnel des associations nationales, aux parties prenantes du football, aux juristes et, plus récemment, aux anciens footballeurs d'élite une formation et des conseils spécifiques pour développer et améliorer leurs compétences en gestion.

Parmi les programmes proposés figurent le Master exécutif en gouvernance du sport européen (MESGO), le Certificat de l’UEFA en gestion du football (UEFA CFM), le Programme de l'UEFA sur le droit du football (UEFA FLP), le Master exécutif de l'UEFA pour les joueurs internationaux (UEFA MIP) et le Programme de l'UEFA pour la promotion des femmes aux postes de direction du football.

Une réussite sans égale

Le nouveau siège flambant neuf du Portugal
Le nouveau siège flambant neuf du Portugal©FPF

Le programme HatTrick a obtenu des résultats incontestables. Depuis 2004, plus de 600 projets ont été approuvés, et les résultats et réalisations sont visibles partout. Ce ne sont là que quelques exemples d'une liste qui ne cesse de s'allonger :
• Le soutien de ce programme a contribué à la construction et à l'ouverture récentes de nouveaux centres nationaux et de sièges d’associations en Bosnie-Herzégovine, en Bulgarie, au Monténégro, au Portugal et en Slovénie.

• Plus de 3000 miniterrains ont été installés en Europe ─ renforçant ainsi le football de base et le développement du secteur junior ─ grâce à des partenariats établis entre le programme HatTrick, les associations nationales, les municipalités et les autorités locales.
• Le financement d'une académie de football pour les filles, en Autriche, a porté ses fruits : l'équipe nationale féminine du pays, dans laquelle figurent un certain nombre de diplômées de l’académie, s'est qualifiée pour son premier EURO féminin et a rapidement atteint les demi-finales.
• Grâce à la construction de terrains artificiels et d’installations couvertes en Finlande, le football peut se pratiquer dans le pays toute l'année.
• Au Bélarus, le service « Internet-TV » permet aux supporters de regarder les matches du championnat national en direct et gratuitement sur le site web de l'association nationale.
• Saint-Marin attend fièrement un nouveau stade et une nouvelle salle de futsal, et le Kosovo se réjouit de la rénovation prochaine de son stade national.

Un terrain en gazon synthétique en Norvège
Un terrain en gazon synthétique en Norvège©NFF

Karl-Erik Nilsson conclut en ces termes : « L'impact de ce programme sur le continent est important. En fin de compte, il permet de renforcer le football  

 

 

Haut