Accord avec le Conseil de l’Europe sur le MESGO

Un nouvel accord avec le Conseil de l’Europe portant sur le Master exécutif en gouvernance du sport (MESGO) permettra aux responsables sportifs au sein d’autorités gouvernementales d’améliorer leurs compétences professionnelles aux côtés de représentants d’organisations sportives.

Aider les professionnels à développer leurs compétences
Aider les professionnels à développer leurs compétences ©UEFA

Le Master exécutif en gouvernance du sport (MESGO), un programme de formation de l’UEFA qui s’est déjà révélé crucial en améliorant les compétences managériales de professionnels au sein d’organisations sportives européennes et mondiales, étend sa portée aux autorités publiques actives dans le domaine du sport par le biais d’un accord de collaboration avec le Conseil de l’Europe.

L’accord, conclu dans le cadre de l’Accord partiel élargi sur le sport (APES) du Conseil de l’Europe, constitue une innovation pour le MESGO, qui a fourni une source vitale d’apprentissage, de formation et de développement personnel tout en contribuant au développement des organisations sportives en Europe et au-delà.

Le MESGO vise à attirer des participants de divers pays et milieux. Le développement d’un partenariat grâce à cet accord vise à affiner les compétences, les connaissances et l’expertise des participants employés au sein des autorités publiques en charge du sport dans différents pays.

Le Conseil de l’Europe se félicite de l’occasion qui lui est donnée de développer sa visibilité au sein du mouvement sportif international, de promouvoir le MESGO, ainsi que de fournir un dialogue, des commentaires et des conseils précieux pour le programme. Les participants au programme pourront en outre constituer des réseaux et partager les connaissances et l'expertise acquises au sein du Conseil de l’Europe, dans le cadre des activités de l’APES.

Les partenaires académiques du MESGO, qui comprennent des universités européennes de renom, auront également la possibilité de partager leurs analyses et leurs opinions avec les instances du Conseil de l’Europe en ce qui concerne la gouvernance du sport.

Suite à la conclusion de cet accord, les autorités publiques seront invitées à envoyer des représentants à la cinquième édition du MESGO, qui débutera en septembre.

« J’espère que ce partenariat avec le MESGO contribuera à promouvoir la compréhension, le dialogue et la collaboration entre les officiels et les dirigeants en charge du sport au sein du mouvement sportif et des autorités gouvernementales », a déclaré Stan Frossard, secrétaire exécutif de l’APES.

« Cette initiative intervient à un moment crucial, où un nombre croissant de questions de politique sportive internationale doivent être abordées grâce aux efforts conjoints des autorités gouvernementales et de la société civile. »

« Accueillir le Conseil de l’Europe, dans le cadre de l’Accord partiel élargi sur le sport, en tant que nouveau partenaire du MESGO représente une étape importante vers le renforcement de la philosophie à la base de ce cours unique », a déclaré Thomas Junod, senior manager Formation et recherche de l'UEFA.

« L’objectif du MESGO est de donner lieu à un débat éclairé sur les modèles et les défis en matière de gouvernance du sport,en tenant compte du point de vue de toutes les parties prenantes impliquées dans ces discussions. Intégrer les autorités gouvernementales directement parmi nos partenaires enrichira la discussion au sein du MESGO, tout en continuant à garantir la diversité parmi les participants et les intervenants. »

Photo de groupe à Tokyo
Photo de groupe à Tokyo©UEFA

Quatrième édition du MESGO
La session finale de la quatrième édition du MESGO, qui s’est déroulée à Tokyo, avait comme sujet principal l’avenir du sport. 

Les participants ont examiné les défis futurs qu’ils pourraient être amenés à relever en tant que les leaders du secteur du sport au cours des prochaines années.

Parmi les intervenants figuraient le président de l’Association japonaise de football, Kohzo Tashima, et Haruyo Fukuda, directeur impact et héritage pour les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020.

La session hors de l’Europe a fourni aux participants de la dernière édition du MESGO une occasion idéale pour analyser leur organisation spécifique et la manière dont ils organisent leurs activités à la lumière d’une autre culture.

« Les valeurs que Tokyo représente, alliant tradition et modernité, en font un endroit idéal pour discuter de l’avenir de la gouvernance dans le sport », a indiqué Kepa Larumbe, directeur juridique de la Fédération espagnole de football et participant au cours.
 

 

 

 

 

Haut