Promouvoir des valeurs européennes positives, Aleksander Čeferin

S'adressant au Conseil de l'Europe, à Strasbourg, le président de l'UEFA, Aleksander Čeferin, a souligné l'engagement de l'UEFA à coopérer et à dialoguer avec les institutions européennes et les autorités publiques afin de protéger les intérêts du sport en général et du football en particulier.

Aleksander Čeferin et Thorbjørn Jagland signent le protocole d'accord.
Aleksander Čeferin et Thorbjørn Jagland signent le protocole d'accord. ©CoE

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a réaffirmé l’engagement de l’UEFA à unir ses forces à celles du Conseil de l’Europe afin d'œuvrer pour le bien-être à long terme du football et d’autres sports.

Aleksander Čeferin s’est rendu à Strasbourg pour signer un protocole d'accord avec le secrétaire général du Conseil de de l’Europe, Thorbjørn Jagland, visant à développer les relations mutuelles et à mettre en place de nouvelles initiatives.

L'accord raffermit la coopération et le dialogue entre  l'UEFA et les autorités publiques européennes, et renforce un réseau florissant de relations fructueuses.

L'UEFA est la première organisation sportive à conclure un accord de partenariat officiel avec le Conseil de l'Europe, une organisation internationale comptant 47 États membres et dont l'objectif est de défendre les droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit en Europe.
 
L’UEFA et le Conseil de l’Europe partagent la même position sur différentes questions. En particulier, les deux organisations sont entièrement d'accord sur le rôle social du sport, qui est accessible à tous, indépendamment du sexe, de l'origine, du handicap, de la religion, de la nationalité, de l'orientation sexuelle et du milieu social.

Avant de signer le protocole d’accord, le président de l'UEFA a prononcé un discours lors d’une réunion du Comité des ministres du Conseil de l'Europe. « L'UEFA et le Conseil de l'Europe ont toujours entretenu de bonnes relations de travail, a-t-il souligné. Unissons nos efforts, parce qu'il y a tant de choses que nous avons en commun : une volonté de renforcer les valeurs européennes positives ; une approche consciente du rôle du sport pour la vie des nations et des citoyens ; un devoir fondamental de préserver le football pour tous, indépendamment de la religion, de la couleur ou de l'opinion politique ; un véritable engagement en faveur de la bonne gouvernance ; une obligation de sauvegarder les principes d'équité, d'unité et de solidarité ; un engagement ferme de préserver le modèle sportif européen.

 » Cet accord nous permettra de travailler ensemble et de faire équipe », a-t-il ajouté.

Aleksander Čeferin a relevé que la quasi-totalité des 55 associations membres de l'UEFA sont situées sur le territoire du Conseil de l'Europe. « L'Accord partiel élargi sur le sport est à la base de notre coopération depuis maintenant dix ans : il nous a permis de partager des connaissances, de promouvoir les valeurs positives du sport et d'examiner diverses questions. »
https://www.coe.int/fr/web/sport/epas

Le président de l'UEFA a réitéré l'engagement ferme des deux organisations à défendre le modèle sportif européen. « Ce modèle est une question d'ouverture, d'égalité et de solidarité ; il garantit que nos sports restent accessibles au plus grand nombre, a-t-il dit. Il promeut l'éducation et la formation de nos jeunes, garantit que le sport continue à prospérer dans toute l'Europe, et relie le jeu amateur et le sport de base à l'élite professionnelle.

 » Imaginez un instant, a poursuivi Aleksander  Čeferin, que les compétitions de football soient vendues au plus offrant, sans égard pour la transparence ou l'équilibre des compétitions, ni pour les structures sportives existantes. Que se passerait-il ?

 » Comme je l'ai dit, le football n’est pas à vendre. Par conséquent, nous n'accepterons pas que de nouveaux projets sapent les fondements mêmes du modèle sportif européen, sous quelque prétexte que ce soit. » 

Aleksander Čeferin s'est félicité du fait qu’en janvier, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a salué les réformes relatives à la bonne gouvernance de l'UEFA visant à renforcer l'UEFA et à améliorer sa transparence .

«Dans ce contexte, elle a reconnu que nos initiatives visent à protéger et à promouvoir les valeurs positives dans le jeu », a-t-il dit. Elle a rendu hommage à nos efforts pour plus de transparence, d'inclusion, de démocratie, d'intégrité, de participation et de responsabilité dans le football européen. »

Le président de l'UEFA a encouragé le travail d'équipe avec le Conseil de l'Europe pour protéger l'intégrité du sport. « Je peux vous le dire ici sans la moindre hésitation, a-t-il souligné, je n'épargnerai aucun effort pour éradiquer les fléaux que sont le trucage de matches, le hooliganisme, la discrimination et les abus sexuels dans le sport.

 » À l'UEFA, nous avons intensifié nos activités et nos initiatives pour lutter contre ces fléaux. Notre efficacité dépend de notre capacité à présenter un front uni et résolu. »

Aleksander Čeferin a appelé les États membres du Conseil de l'Europe à ratifier et à mettre en œuvre la Convention de Macolin sur le trucage de matches de 2014. L'UEFA a contribué à la rédaction de cette convention.

Aleksander Čeferin a conclu en appelant les États du Conseil de l'Europe à se joindre à l'UEFA pour célébrer l'Europe ensemble lors de l'UEFA EURO 2020, qui se déroulera dans 12 villes du continent dans deux ans, « ce qui permettra  à davantage de supporters de davantage de pays de partager l'enthousiasme lié à cet événement, » a-t-il souligné.

« Vos pays respectifs bénéficieront aussi grandement de cet événement : un élan sans précédent sera donné pour promouvoir les valeurs positives du sport [et] le football servira de pont entre les nations comme jamais auparavant.

 » Cela étant dit, l'organisation impliquera un certain nombre de défis importants au niveau opérationnel sur des questions telles que la non-discrimination, le droit du travail, les visas, la sécurité, etc.

 » Alors, faisons équipe, a conclu Aleksander Čeferin. Il est grand temps, après tout. »

 

 

 

 

 

 

 

Haut