La France pleure Henri Michel

L’ancien milieu de terrain et entraîneur de l’équipe de France Henri Michel, qui a conduit les Bleus à la troisième place de la Coupe du monde de la FIFA 1986, est décédé à l’âge de 70 ans.

Henri Michel (à droite) avec l'équipe de France lors de la phase finale de la Coupe du monde 1986.
Henri Michel (à droite) avec l'équipe de France lors de la phase finale de la Coupe du monde 1986. ©Getty Images

L’ancien milieu de terrain et entraîneur de l’équipe de France Henri Michel, qui a conduit les Bleus à la troisième place de la Coupe du monde de la FIFA 1986, est décédé à l’âge de 70 ans.

Henri Michel venait tout juste de faire son apparition sur le mur des célébrités de la ville de Nantes, où il a joué de 1966 à 1982. Sa performance la plus célébrée restera la troisième place acquise à la Coupe du monde 1986, au Mexique. L’équipe de France, dont il est alors le sélectionneur, s’impose face au Brésil aux tirs au but, dénouement d’un quart de finale joué à Guadalajara qui restera dans les annales. Si l’Allemagne de l’Ouest les prive d’un métal plus précieux, les Bleus obtiennent néanmoins le bronze face à la Belgique.

Ce succès arrive deux ans après la médaille d'or aux Jeux olympiques de 1984 décrochée par Henri Michel en tant que sélectionneur de l’équipe de France. Celui-ci s’était ainsi imposé comme le successeur logique de Michel Hidalgo, qui venait, ce même été, de mener les Bleus au triomphe lors de l’EURO. Le natif d’Aix-en-Provence dirigera l’équipe nationale de 1984 à 1988, supervisant 36 matches au total.

Milieu de terrain de premier plan pendant sa carrière de joueur, il est sélectionné à 58 reprises dans l’équipe de France, avec laquelle il inscrit quatre buts, entre 1967 et 1980. Avec Nantes, une des grandes équipes d’alors, il remporte le Championnat de France en 1973, 1977 et 1980. Il soulèvera aussi la Coupe de France en 1979.

En tout, Henri Michel aura porté le maillot nantais à 640 reprises. Le chef-lieu de Loire-Atlantique venait tout juste de l’inscrire sur son mur des célébrités, vendredi dernier.

Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football (FFF), a annoncé : « C'est avec une immense tristesse que la FFF a appris ce matin [24 avril] la disparition d'Henri Michel. Henri Michel a connu une carrière remarquable de joueur et d’entraîneur. »

Outre le FC Nantes et l’équipe de France, Henri Michel a entraîné le PSG, l’Aris Thessaloniki ainsi que des clubs d’Afrique et de la péninsule arabique. Il a également dirigé six autres équipes nationales, emmenant la Côte d'Ivoire à la deuxième place de la Coupe d’Afrique des Nations 2006. La dernière équipe dont il prendra les rênes sera le Kenya, en 2012.

Haut