Vainqueur de la Russie, l'Italie triomphe à Anvers

Après une défaite surprise au premier match, l'Italie est montée en puissance pour remporter le Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2014.

UEFA Futsal EURO 2014 (I)

En football, l'Italie a la réputation de débuter les tournois doucement puis de passer la vitesse supérieure quand il le faut, comme par exemple à la Coupe du Monde de la FIFA 1982. Ceci reflète parfaitement bien le triomphe italien au Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2014.

Battue lors de son premier match, l'Italie a progressé rencontre après rencontre jusqu'à la finale. Devant près de 12 000 personnes au Sportpaleis d'Anvers, les Italiens ont disposé de la Russie sur le score de 3-1. Des Russes qui, deux soirs auparavant, avaient mis fin aux espoirs espagnols pour un cinquième titre européen consécutif. Ce titre italien, le deuxième après 2003, s'est construit sur une grande solidarité, avec des joueurs peu utilisés comme Massimo De Luca et Murilo pouvant être des éléments cruciaux quand il le fallait. L'Italie peut aussi remercier un noyau de joueurs comprenant le gardien Stefano Mammarella, le capitaine Gabriel Lima, le créateur Saad Assis et l'attaquant Fortino, pour leurs superbes performances.

Dès le début, l'Italie, la Russie, l'Espagne et le Portugal faisaient figure de favoris pour le titre, et en effet, ces quatre équipes étaient au rendez-vous des demi-finales, mais pas toujours de manière aisée. Tandis que la Russie et le Portugal se défaisaient aisément des Pays-Bas avant un 4-4 au cours duquel Eder Lima égalisait sur une splendide bicyclette, l'Italie perdait d'entrée face à la Slovénie (3-2). Dans le même temps, l'Espagne était tenue en échec 3-3 par la Croatie qui égalisait par son gardien volant Matija Capar, et qui refaisait le même coup deux jours plus tard contre la République tchèque.

Mais l'Espagne et l'Italie remportaient facilement leur autre match pour prendre la tête de leurs groupes respectifs. L'Espagne s'imposant 8-1 contre les Tchèques, et les Azzurri 7-0 contre l'Azerbaïdjan. Pays hôte, la Belgique, battue 6-1 par la Roumanie, faisait match nul 0-0 avec l'Ukraine qui avait déjà gagné 1-0 contre la Roumanie. L'Ukraine était la première équipe à passer la phase de groupes sans prendre de but.

En quarts de finale, les Ukrainiens s'inclinaient 2-1 face au Portugal. Même score pour l'Italie face à la Croatie. L'Espagne se défaisait de la Slovénie 4-0, et la Russie balayait la Roumanie 6-0.

Robinho & Eder Lima (Russia)
La Russie a mis le temps face à l'Espagne©Sportsfile

L'Espagne avait battu la Russie en finale 2012 après avoir égalisé sur le tard dans le temps réglementaire, et les Espagnols refaisaient le coup cette année. Mais dans un des plus beaux matches de futsal qu'on ait vu, à 66 secondes de la fin, Robinho donnait l'avantage 4-3 à la Russie, mettant ainsi fin à neuf ans d'invincibilité espagnole face aux équipes européennes.

L'Italie, également vainqueur 4-3 du Portugal, faisait figure d'outsider avant la finale. Mais sur le terrain, les Italiens étaient bien supérieurs aux Russes. Gabriel Lima ouvrait le score, puis, après l'égalisation d'Eder Lima, Soulier d'or adidas avec huit buts, Lima trouvait Murilo, appelé tout juste à la veille de la phase finale. Daniel Giasson marquait juste avant la mi-temps, et après l'expulsion du Russe Cirilo, la messe était dite.

Gabriel Lima, meilleur joueur de cette phase finale pour beaucoup d'observateurs, déclarait au micro d'UEFA.com : "Notre effectif a été la clé de notre succès. Regardez Murilo, c'est le dernier joueur à avoir intégré l'équipe, et aujourd'hui, il marque en finale."

Haut