L'Espagne toujours au top

L'Espagne a remporté son troisième Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA consécutif après avoir dominé le premier tournoi à 12 équipes en Hongrie.

Javi Rodríguez (Spain) lifts trophy
©Sportsfile

Avec 12 participants au lieu de huit, c'est un Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2010 new look qui s'est déroulé à Budapest et Debrecen, sur un terrain noir tout neuf. Plusieurs résultats surprise sont à noter, mais une chose ne change pas : l'identité des vainqueurs.

L'Espagne a battu le Portugal 4-2 en finale à Debrecen pour remporter son troisième titre européen consécutif, son cinquième en sept compétitions, après avoir entamé son tournoi par une victoire record 9-1 sur le Belarus. Le Portugal était ensuite battu 6-1, et même si la Russie a poussé les Espagnols jusqu'à l'épreuve des tirs au but en quarts de finale, la République tchèque faisait les frais de l'Espagne 8-1 en demi-finale. En finale, les Espagnols dominaient leur sujet et s'assuraient un nouveau succès. Le gardien de but Luis Amado, Kike, le capitaine Javi Rodríguez, et Daniel remportaient leur quatrième titre. Pour ces deux derniers joueurs, il s'agissait de leur dernière compétition officielle.

Le Portugal s'est qualifié pour la finale pour la première fois malgré quelques difficultés à sortir du Groupe D. Mais les Portugais ont su oublier leurs mauvaises performances et l'absence de Ricardinho pour éliminer la Serbie 5-1 en quarts de finale et l'Azerbaïdjan aux tirs au but en demi-finale.

Les deux demi-finalistes malheureux en ont surpris plus d'un. L'Azerbaïdjan disputait sa première phase finale d'une compétition internationale de l'UEFA, et son équipe pleine de charisme a impressionné, du gardien de but Andrey Tveryankin, 42 ans, aux jeunes talents d'origine brésilienne Biro Jade et Thiago sans oublier le tumultueux mais talentueux pivot Serjão. Les Azéris ont facilement battu la Hongrie et la République tchèque dans le Groupe A, puis ont dominé l'Ukraine aux tirs au but, Tveryankin traversant tout le terrain après son deuxième penalty arrêté. Les Tchèques commençaient par une défaite 6-1 face à l'Azerbaïdjan puis ils battaient la Hongrie 6-5 après avoir été menés 4-0. En quarts de finale, ils éliminaient l'Italie aux tirs au but.

L'Italie et la Russie arrivaient en Hongrie avec l'étiquette d'outsiders mais s'inclinaient en quarts de finale, une première pour les Italiens. Quant aux Hongrois, ils remplissaient la salle de Budapest par deux fois. Lors du match contre la République tchèque, les supporteurs hongrois passaient par tous les états : d'abord la joie, puis la tension, puis le soulagement et enfin le désespoir. Mais les fans ont continué à affluer en nombre dans les salles, signant ainsi un record en terme d'affluence.

Haut