Le site officiel du football européen

Le Dinamo, premier Russe sacré

Pour sa sixième édition, la Coupe de futsal de l'UEFA a fait peau neuve, pour s'achever par une finale à quatre, remportée par le MFK Dinamo Moskva.

Le Dinamo, premier Russe sacré

Pour sa sixième édition, la Coupe de futsal de l'UEFA a fait peau neuve, pour s'achever par une finale à quatre, remportée par le MFK Dinamo Moskva.

Pour sa sixième édition, la Coupe de futsal de l'UEFA a fait peau neuve, pour s'achever par une finale à quatre, sur le modèle du basket-ball, retransmise en direct sur Eurosport. Et bien que la compétition se soit déroulée en Espagne, c'est le MFK Dinamo Moskva qui remportait enfin le trophée, après s'être incliné en finale des deux saisons précédentes.

Le tournoi, qui regroupait 40 équipes, a débuté par un tour préliminaire disputé par 16 clubs répartis en quatre groupes. Ils étaient remportés par le FC Adana Yerevan, le Toligma Chisinau, le FK Nafta Mažeikiai (Lituanie) et le Skövde AIK, un club de football suédois amateur qui se convertissait au futsal l'hiver, avec des résultats surprenants. Ces quatre vainqueurs retrouvaient 20 autres équipes au tour principal : les deux premiers de chacun des six groupes se qualifiaient, à l'image du Kairat Almaty et du FC Shakhtar Donetsk, demi-finalistes de l'édition 2005/06.

Quatre clubs étaient exemptés de ce tour et entraient en lice directement au tour Elite : il s'agissait du Boomerang Interviú (tenant du titre), de l'ElPozo Murcia FS (champion d'Espagne), du Dinamo et de l'Action 21 Charleroi (vainqueur 2005). Ces quatre clubs allaient chacun remporter leur groupe, mais avec un parcours différent : si l'Interviú et Murcie décrochaient leur billet avec trois victoires consécutives, le Dinamo et Charleroi ont dû batailler. Les Russes s'imposaient à domicile face au Sporting Clube de Portugal (5-0) et aux Roumains du CIP Deva (9-0), avant de mener 4-0 à la pause face au Shakhtar. L'équipe ukrainienne faisait forte impression en revenant à 4-4, mais ne parvenait pas à arracher la victoire synonyme de qualification. De son côté, Charleroi, dont l'équipe était très différente des années précédentes, menait le Groupe C à la seule différence de buts avant la dernière journée, devançant de justesse le Clearex Chorzów, club hôte du groupe. Au cours d'un dernier match en dents de scie, le Clearex a mené 2-0 en première période, puis 3-1 à trois minutes de la fin, avant que Zico et André Vanderlei n'arrachent la qualification en égalisant pour Charleroi.

Organisée à Murcie, la finale à quatre intervenait juste après un match de championnat espagnol opposant El Pozo à l'Interviú, où Murcie avait arraché le nul 3-3 en fin de match. Lors de la demi-finale entre les deux clubs ibères, les hôtes ouvraient le score par Kike, avant que Marquinho n'égalise, mais Vinicius Elías portait le score à 2-1 pour Murcie à cinq minutes de la fin. Retournement de situation deux minutes plus tard : Schumacher mettait les équipes à niveau, avant que Daniel n'arrache la victoire 3-2 à la dernière seconde pour l'Interviú. Plus tôt, le Dinamo s'était imposé 3-1 face à l'Action 21, grâce aux buts de Pavel Kobzar et de Kelson, ancien joueur de Charleroi. Les Belges allaient ensuite s'incliner aux tirs au but face à Murcie dans le match pour la troisième place.

Le Dinamo, qui avait vengé sa défaite en finale 2005 face à Charleroi, allait ensuite faire chuter un autre ancien vainqueur, l'Interviú (2006). Les Moscovites ouvraient le score par l'intermédiaire de Kelson (13e), mais Neto égalisait à la 39e minute. Une nouvelle fois, une égalisation tardive de l'Interviú était suivie d'un but décisif dans les dernières secondes de jeu. Mais cette fois, c'est contre les Espagnols qu'il était inscrit : récemment recruté par le Dinamo, Pula forçait la décision et permettait aux Russes de faire sortir le trophée d'Espagne pour la deuxième fois seulement en six éditions.

http://fr.uefa.com/futsalcup/history/season=2006/index.html#le+dinamo+premier+russe+sacre