Le site officiel du football européen

Interviú garde le titre en Espagne

Disqualifié de la finale de la Coupe de futsal de l'UEFA 2002/03, le Boomerang Interviú s'est racheté la saison suivante, en remportant le trophée face à Benfica.

Interviú garde le titre en Espagne

Disqualifié de la finale de la Coupe de futsal de l'UEFA 2002/03, le Boomerang Interviú s'est racheté la saison suivante, en remportant le trophée face à Benfica.

Pour sa première participation à la Coupe de futsal de l'UEFA en 2002/03, le Boomerang Interviú avait vécu un drame : arrivés en finale grâce à une victoire 11-3 sur le MFK Norilsky Nikel, les Espagnols avaient dû déclarer forfait pour avoir aligné un joueur non qualifié. La saison suivante, le club madrilène s'est racheté.

Avec 33 équipes désormais engagées, un tour préliminaire était nécessaire avant la phase principale de qualification, et les Roumains de l'AS Odorheiu Secuiesc battaient le club anglais du Tranmere Victoria FC sur un score cumulé de 17-2. Au premier tour de qualification, les buts continuaient à pleuvoir : le Playas de Castellón FS, tenant du titre, inscrivait 24 buts lors de ses trois victoires. L'Interviú faisaient encore mieux en faisant trembler les filets à 38 reprises, et l'Action 21 Charleroi, finaliste des deux précédentes éditions, empilait 61 réalisations, dont une correction 44-3 infligée au FC Olimpic Tirana, avec notamment dix buts signés André Vanderlei.

Castellón et Charleroi devaient se déplacer pour leur deuxième tour de qualification, mais aucun des deux clubs n'est parvenu à décrocher son billet pour une troisième phase finale consécutive. Castellón faisait un court déplacement chez l'Interviú, qui organisait le Groupe A, et débutait bien en battant le ZVV West Stars (Pays-Bas) 17-0, alors que l'Interviú s'imposait 5-4 face au FC interKrAZ Kyiv. La journée suivante, l'équipe ukrainienne arrachait le nul 5-5 à la dernière minute face au Playas, tandis que l'Interviú obtenait une large victoire aux dépens du West Stars (10-0). Il suffisait alors au Boomerang de décrocher un nul contre Castellón pour se qualifier, et c'est précisément le résultat qu'il enregistrait, grâce à une égalisation sur le fil de Javi Rodríguez (2-2) : buteur face à son ancien club, il mettait un terme à son monopole de titres.

Charleroi réalisait une solide entame dans le Groupe B en s'imposant 6-0 sur le MNK Split, alors que le SL Benfica, qui accueillait le mini-tournoi, battait le Prato C/5 (5-2). Charleroi gagnait ensuite 5-1 face à Prato, alors que Benfica inscrivait sept buts dans les 15 premières minutes de son match contre Split pour finalement l'emporter 7-0, une victoire qui lui offrait la première place à la différence de buts. Les Portugais n'avaient alors besoin que d'un nul face aux Belges de Charleroi, et prenaient la tête 3-0, avant d'être rejoints au score, pour finalement s'imposer 5-4.

Après le sacre de Castellón au deux premières éditions, un nouveau club allait donc être nommé champion d'Europe. La finale aller était disputée chez l'Interviú, qui débutait bien la rencontre grâce à l'ouverture du score de Marquinho dès la 2e minute, suivi d'un doublé rapide de Daniel. Andreu aggravait le score à la 34e minute, mais Arnaldo réduisait la marque et offrait de l'espoir à Benfica pour le match retour. Daniel marquait cependant dès la deuxième minute à Lisbonne, et malgré l'égalisation de Rogério, Marquinho portait le score à 2-1 à la pause. Benfica avait alors besoin d'inscrire cinq buts pour reprendre l'avantage au score cumulé, et André Lima s'attaquait à la tâche à la 25e minute, avant de marquer un deuxième puis un troisième but (4-2, 33e). Mais quelques secondes plus tard, Daniel clôturait le score et permettait à l'Interviú de conserver le trophée en Espagne, à la faveur d'un score cumulé de 7-5.

http://fr.uefa.com/futsalcup/history/season=2003/index.html#interviu+garde+titre+espagne