Les Bleus y sont ! "Normal" pour Deschamps

La France va disputer sa 6e Coupe du Monde d'affilée après sa victoire sur le Belarus 2-1 lors de la dernière journée.

Hugo Lloris mène le "clapping" français après la qualification
Hugo Lloris mène le "clapping" français après la qualification ©AFP/Getty Images

La France participera à partir du 14 juin à sa 15e phase finale de Coupe du Monde de la FIFA, après son succès 2-1 aux dépens du Belarus !

Antoine Griezmann, impliqué sur les deux buts
Antoine Griezmann, impliqué sur les deux buts©AFP/Getty Images

Alors qu'ils n'avaient pas réussi à trouver la brèche face au Luxembourg, lors de leur dernière apparition à domicile (0-0), les hommes de Didier Deschamps ont battu deux fois le gardien de Nancy Sergey Chernik en 33 minutes dans un Stade de France en ébullition. Associé à Olivier Giroud en attaque, Antoine Griezmann lui donnait le but du break six minutes après avoir ouvert le score sur un ballon en profondeur de Blaise Matuidi.

Dur en seconde

Tranchants, réalistes, les Bleus ont continué de dominer la première période, grâce notamment aux apports sur les côtés de Kingsley Coman et Thomas Lemar. Ils se faisaient toutefois surprendre, peu avant la pause, par un rush biélorusse conclu au premier poteau par Anton Saroka, habile pour résister au tacle de Raphaël Varane.

Alors que les Oranges donnaient un bon coup de main aux Bleus en battant les Jaunes suédois, la seconde période était moins assurée pour la France, malgré l'entrée en jeu de Kylian Mbappé à la place de Coman.

Saroka passait proche du doublé pour le Belarus et la fin de match était moins limpide que son début pour les Bleus. Qu'importe ! La France se qualifiait directement pour la Coupe du Monde, une première depuis 2006, date de sa deuxième et dernière finale.

©AFP/Getty Images

Antoine Griezmann, attaquant de la France
On va enRussie, c'était l'objectif depuis le début. Nous sommes très contents. Maintenant, on va bien préparer cette belle Coupe du Monde. On aura à cœur d'aller là-bas pour faire quelque chose de grand. On va mettre toutes les chances de notre côté pour être prêts.

Didier Deschamps, sélectionneur de la France
Nous avons eu un parcours difficile. C'est évident. Ce soir, le match n'a pas été simple. Mais l'objectif est atteint. Il y a beaucoup de satisfaction. Je suis très content pour les joueurs. Ils le méritent. Nous sommes heureux, même si je sais bien que c'est logique et normal, par rapport à la qualité des joueurs, qu'on se qualifie directement. Mais nous l'avons fait. On n'y sera, au mois de juin.

 

 

Olivier Giroud, attaquant de la France
 on est allé la chercher. Tout n'a pas été facile. Ils ont été efficaces devant. Ils ont été dangereux jusqu'au bout. Il a fallu se serrer les coudes. On est tous contents ce soir d'avoir fini cette campagne avec une qualification directe. Maintenant, on va pouvoir bosser les automatismes, les affinités, nos relations sur le terrain avec ce groupe qui vit super bien ensemble.

Hugo Lloris, capitaine de la France
C'est un gros soulagement. Nous méritons cette qualification. Nous sommes allés la chercher. Ce fut dur. Encore une fois, le match n'a pas été facile avec ce but concédé à la mi-temps. Mais l'essentiel est là. Nous allons en Russie.