Deschamps : "Un match de prestige"

Le sélectionneur de la France Didier Deschamps a fait le point sur son effectif et s'est exprimé sur l'Espagne, adversaire des Bleus en amical mardi soir.

©AFP/Getty Images

Didier Deschamps s'est présenté devant la presse lundi après-midi à la veille de la rencontre amicale face à l'Espagne au Stade de France, "un match de prestige" pour le sélectionneur tricolore.

Henri en "mode apprentissage"

L'Espagne mardi en amical

C’est un match de prestige. Il n’y a pas de points en jeu mais contre l’Espagne, comme lors des matches face aux pays transfrontaliers comme l’Italie ou l’Angleterre, il y a un parfum particulier. On se rencontre souvent au fil des années et c’est une très belle affiche, en espérant qu’il y ait un bon spectacle.

L’Espagne reste une référence en expression collective avec une philosophie basée sur la possession du ballon. On va rencontrer une équipe de très haut niveau qui a beaucoup de qualités. C’est bien d’avoir de l’adversité et de la qualité en face de nous quitte à être en difficulté. C’est plus intéressant d’affronter un adversaire comme l’Espagne.

#FRAESP : "plus qu'un amical" pour Umtiti

La pépite Mbappé

Kylian Mbappé titulaire mardi soir ?
Kylian Mbappé titulaire mardi soir ?©AFP/Getty Images

Évidemment qu’il a beaucoup de qualités mais c’est un jeune joueur. Il découvre l’équipe de France mais ce qu’il fait avec son club est de très, très bon niveau. Il n’a que 18 ans, mais a déjà une bonne maturité. Il y a des paliers à franchir mais il est précoce par rapport à tout ce qu’il fait. Il a une tranquillité dans les duels face aux gardiens. Il a cette froideur d’être lucide et efficace.

Ramos voudrait voir Mbappé

L'Espagne attirée par les joueurs français

Les joueurs français plaisent à tous les championnats. En Premier League, en Allemagne, en Espagne, le joueur français est capable de s’adapter aux différents footballs. Le football espagnol est un jeu ouvert où l’aspect offensif prend souvent le pas sur l’aspect défensif. Avec le vivier de jeunes joueurs et la qualité qu’il y a, ça intéresse forcément les clubs étrangers.

L'impact des échéances à venir en club sur son onze mardi

Temps forts de Luxembourg - France
Temps forts de Luxembourg - France

Ça peut rentrer en ligne de compte. Il y a des clubs, des joueurs qui vont avoir des échéances à travers les Coupes d’Europe. J’ai été entraîneur de club donc je sais ce que c’est. C’est l’Espagne, j’ai envie de faire des choses cohérentes par rapport à notre idée directrice.

Hugo (Lloris) jouera demain. Ils ont des échéances importantes avec leur club mais on a cinq doubles rendez-vous par an, dix matches dans l'année. Ça fait quatre mois et demi qu’on ne s’est pas retrouvés. On va être en difficulté de par la qualité de cette équipe espagnole mais il vaut mieux jouer des grandes nations pour le spectacle, pour le public, pour la presse...

Éliminatoires, état des lieux à mi-parcours

Antoine Griezmann a marqué samedi au Luxembourg
Antoine Griezmann a marqué samedi au Luxembourg©AFP/Getty Images

GRIEZMANN IMPATIENT – "Ce n’est pas le match de l’année mais presque. C’est un honneur de jouer contre la Roja et nous ferons tout pour gagner. L’Espagne reste une référence. Ils ont un nouveau coach donc peut-être une nouvelle tactique mais ça reste toujours basé sur la possession de balle. Ça reste toujours une grosse équipe et je suis sûr qu’à la prochaine Coupe du Monde, ils seront là."