Nations League, et si on la jouait maintenant ?

L'UEFA Nations League débute en septembre 2018 avec la répartition des 55 associations membres de l'UEFA dans quatre divisions. Quelle serait leur composition actuelle ?

©AFP/Getty Images

L'UEFA Nations League débute en septembre 2018 avec la répartition des 55 associations membres de l'UEFA dans quatre divisions. Quelle serait leur composition actuelle ?

Comment les ligues sont-elles constituées ?

  • Les 55 équipes participantes sont réparties en quatre divisions pour l'édition inaugurale, A–B–C–D, sur la base du classement au coefficient UEFA à l'issue des éliminatoires européens de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 (au 15 novembre 2017).
  • La division A regroupera les 12 équipes les mieux classées, les 12 suivantes iront dans la division B, les 15 suivantes dans la division C et les 16 autres dans la division D.
  • Les divisions A et B seront constituées de quatre poules de trois équipes.
  • La division C sera constituée d'une poule de trois et de trois poules de quatre.
  • La division D sera constituée de quatre poules de quatre.
  • Toutes les procédures de tirage au sort restent à confirmer.
  • Après l'édition initiale, un système de promotion et relégation sera établi entre les divisions, et les classements de l'UEFA Nations League détermineront les têtes de série pour tous les futurs éliminatoires européens.
  • DÉTAILS COMPLETS : TOUT SUR LA NATIONS LEAGUE

Quelle serait la composition des groupes s'ils étaient déterminés aujourd'hui ?

Le dernier classement des coefficients des équipes nationales (en anglais) a été publié à l'issue des derniers matches des éliminatoires européens le 14 novembre 2016 (à ne pas confondre avec le classement FIFA). Voici à quoi ressembleraient les groupes au vu du classement actuel...

DIVISION A (équipes réparties en quatre groupes de trois)
Allemagne, France, Belgique, Portugal, Suisse, Espagne, Angleterre, Italie, Croatie, Pologne, République d'Irlande, Ukraine

DIVISION B (équipes réparties en quatre groupes de trois)
Pays-Bas, Russie, Islande, Hongrie, Pays de Galles, Bosnie-Herzégovine, Suède, Grèce, Slovaquie, Autriche, Israël, Slovénie

DIVISION C (équipes réparties en un groupe de trois et trois groupes de quatre)
Irlande du Nord, Roumanie, République tchèque, Turquie, Albanie, Danemark, Monténégro, Serbie, Bulgarie, Écosse, Norvège, Lituanie, Azerbaïdjan, Chypre, Finlande

DIVISION D (équipes réparties en quatre groupes de quatre)
Estonie, Belarus, Géorgie, Arménie, Lettonie, Îles Féroé, Kazakhstan, Moldavie, Luxembourg, ARY de Macédoine, Kosovo, Liechtenstein, Malte, Andorre, Saint-Marin, Gibraltar

Ces divisions sont provisoires et leur composition ne sera confirmée qu'à l'issue des éliminatoires européens en novembre, les équipes ayant encore de nombreuses opportunités de changer de division.

Cependant, au vu du classement actuel...

  • Belgique, Suisse, Croatie, Pologne, République d'Irlande et Ukraine auraient l'occasion de remporter un premier titre national majeur dans la division A, les vainqueurs de quatre groupes participant à une phase finale à quatre en juin 2019.
  • Les anciens champions d'Europe des Pays-Bas et les demi-finalistes de l' UEFA EURO 2016 du Pays de Galles figureraient dans la division B.
  • L'Irlande du Nord, la Roumanie, la République tchèque, la Turquie et l'Albanie, qui ont disputé l'UEFA EURO 2016, se retrouveraient dans une division C relevée.
  • Une équipe de la division D sera assurée d'une place à l'UEFA EURO 2020 via les barrages en mars de cette année-là ; parmi celles-ci, seule la Lettonie a déjà participé à une phase finale majeure, l'UEFA EURO 2004.

Notez que la Russie et l'Ukraine peuvent être dans la même division, mais ne seraient pas tirées dans le même groupe. Il en va de même pour l'Arménie et l'Azerbaïdjan, si les décisions actuelles du Comité exécutif de l'UEFA s'appliquent toujours au tirage au sort.