Ronaldo, son debrief après la finale de l'EURO

Après la publication par la Fédération portugaise du speech de Ronaldo, quelques minutes après la victoire à l'UEFA EURO 2016 en France, le joueur a ajouté quelques "détails" sur les circonstances du triomphe.

ACTE I – DANS LE VESTIAIRE

 

Inédito: @cristiano dentro de campo ou fora dele. O melhor do mundo como nunca antes visto.

Une vidéo publiée par Seleções Portugal (@selecoesportugal) le18 Nov. 2016 à 13h34 PST

Le Portugal a remporté cette finale après prolongation, sur un but du Lillois Éder et personne n'a oublié la sortie prématurée de Ronaldo sur une blessure au genou.

Inoubliable non plus, l'attitude du joueur du Real Madrid sur le banc, au soutien de ses coéquipiers. La vidéo ci-dessus, filmée par la Fédération portugaise, dans le vestiaire du Stade de France, révèle les mots utilisés par Ronaldo à l'adresse des nouveaux champions d'Europe, qui remettront leur titre en jeu en éliminatoires de l'EURO 2020, à partir de septembre 2018.

Le discours de Ronaldo "quelques minutes après la finale" :

"Je voudrais remercier cet homme, ici (il désigne Fernando Santos, le sélectionneur). D'abord, sans lui, rien de tout cela n'aurait été possible. Ensuite, à tous les joueurs, à tout le staff, à tous ceux qui ont été impliqués dans cette conquête, je veux rappeler que personne ne croyait au Portugal, mais La vérité, c'est que nous l'avons fait. Tous ensemble."

©AFP/Getty Images

"Je suis très heureux, c'est la victoire qui me rend le plus heureux de toute ma carrière. Oubliez les trophées individuels, oubliez l'UEFA Champions League. Celle-là, c'est le plus beau moment de ma vie. J'ai déjà pleuré trois ou quatre fois. Mon frère m'a déjà dit de me calmer. Et je lui ai dit 'Hugo, je ne peux pas'."

"Sur la vie de mon fils"

"C'est vrai, du fond de mon cœur, je le jure sur la vie de mon fils je suis très, très, très heureux. Je pourrais répéter ça 100 fois. Je suis immensément heureux. C'est le trophée qui me manquait. Merci à vous tous. Tous les joueurs, tout le staff et à toi encore, le sélectionneur (il se tourne à nouveau vers Santos qui sourit). La foi que tu as eue, honnêtement ça m'a touché."

"Le staff médical, la sécurité, Joachim, Ricardo, Miguel, mon frère, du fond de mon cœur, je suis vraiment heureux. Nous avons mérité cela. Nous sommes maintenant dans l'Histoire du Portugal. Nous sommes la première équipe à avoir réussi cela."

ACTE II – LE MATCH ET LA RENCONTRE AVEC GRIEZMANN

Au cours d'un entretien accordé à "France Football", quelques heures après la publication de la vidéo, Ronaldo ajoute quelques anecdotes autour de la finale. Passionnent: "J'étais persuadé que la sérénité était la clé de tout. On savait qu'on avait un gros avantage : on n'était pas les favoris !. Les Français pensaient qu'ils allaient gagner facilement... En tout cas, c'est l'impression qu'on a eue. Quand on a débuté l'échauffement sur la pelouse, j'ai senti les Français un peu trop détendus. Je les ai regardés : ils souriaient beaucoup. Bien sûr que tu as le droit de sourire avant un match, mais là tous semblaient très contents".

Les deux 7 se sont retouvés à Miami...
Les deux 7 se sont retouvés à Miami...©Getty Images

"Leur gestuelle dénotait aussi une certaine assurance... Moi, j'ai eu ce feeling et je m'en suis servi, comme capitaine, pour motiver mes coéquipiers."

"Cristiano, je te déteste !"

L'épisode de sa sortie et de sa blessure au genou, Ronaldo le narre ainsi : "Je suis rentré au vestiaire pour que le médecin de la sélection me fasse un diagnostic rapide. J'étais mal, je pleurais. Parce que je craignais que ce soit encore plus grave. Le médecin m'a vite rassuré. Mais je continuais de pleurer..."

"Je n'ai pas fait de discours pour le collectif mais, en tant que capitaine, j'ai discuté avec chacun des joueurs. Mon objectif était de leur faire évacuer la pression, avec à chaque fois un message adapté. À Pepe, par exemple, qui est un footballeur d'expérience, je lui ai demandé d'animer les plus jeunes. Moi-même, à ce moment-là, je commençais à devenir un peu nerveux mais je me devais avant tout d'aider les autres en leur transmettant une énergie positive."

"C'est drôle parce que, peu après la finale, en vacances à Miami, j'ai croisé Antoine Griezmann dans un restaurant où il dînait avec sa fiancée. Il est venu me voir à ma table et m'a dit, dans un sourire complice : 'Cristiano, je te déteste !'"

Revoir tous les buts de l'EURO
Revoir tous les buts de l'EURO

VOIR MAINTENANT...

Ronaldo, Bale, Pogba, les plus beaux coups francs de l'EURO 2016
Ronaldo, Bale, Pogba, les plus beaux coups francs de l'EURO 2016

 

David Guetta lors de la cérémonie de clôture
David Guetta lors de la cérémonie de clôture
Les célébrations du Portugal après la victoire en finale
Les célébrations du Portugal après la victoire en finale
Regarder le but victorieux du Portugal
Regarder le but victorieux du Portugal
L'équipe du tournoi
L'équipe du tournoi
Haut