La France dans la douleur

France 2-0 Nigeria Le champion d'Afrique a cédé en fin de match devant Paul Pogba et Antoine Griezmann.

La France jouera son premier quart de finale mondial depuis 2006, vendredi au Maracanã, après avoir battu le Nigeria sur des buts en fin de match de Paul Pogba et Antoine Griezmann au stade Garrincha, à Brasilia.

La délivrance a été très longue à venir pour le vainqueur du Groupe E qui a tremblé face au champion d'Afrique. Car l'équipe de Stephen Keshi ne fermait pas le jeu en première période et s'est créé deux très belles occasions par Emmanuel Emenike, dont un but sur lequel il était jugé hors jeu.

Côté français, sans leur vice-capitaine Mamadou Sakho (blessé), les joueurs de Didier Deschamps se montraient dangereux par Paul Pogba dont la reprise puissante était repoussée par Vincent Enyeama.

La seconde période démarrait sur un mode plus tendu, avec notamment la sortie sur une semelle de Blaise Matuidi d'Ogenyi Onazi. Deschamps décidait alors de faire entrer Griezmann à la place d'Olivier Giroud et le joueur de la Real Sociedad donnait rapidement une balle de but à Karim Benzema qui échouait sur Enyeama et Victor Moses dégageait sur sa ligne.

Dans le dernier quart d'heure, c'est la barre qui sauvait Enyeama sur une reprise de Yohan Cabaye (77e). Puis la claquette du gardien du LOSC Lille retardait l'échéance qui tombait finalement à la 79e minute. Sur un corner de la droite de Mathieu Valbuena, Enyeama prolongeait pour Pogba en voulant dégager. Au deuxième poteau, le Turinois adressait une tête en hauteur dans le but déserté.

Griezmann doublait la mise dans le temps additionnel à la suite d'un autre corner de Valbuena et avec l'aide de Joseph Yobo. L'Allemagne sera l'adversaire de la France pour une place dans le dernier carré à Rio.