La France accrochée par l'Équateur

Équateur 0-0 France La France a fait tourner contre l'Équateur, elle n'a pas gagné mais termine première.

La France a terminé à la première place du Groupe E de la Coupe du Monde de la FIFA et rencontrera le Nigeria en 8es de finale à Brasilia lundi. Pour l'Équateur, qui a joué une bonne parti de la seconde période à dix, le Mondial est terminé.

Face à une équipe sud-américaine venue chercher sa qualification, le sélectionneur de la France Didier Deschamps faisait six changements au coup d'envoi, dans la perspective de donner du temps de jeu à certains sans casser "la dynamique" des deux larges victoires lors des deux premières journées.

C'est ainsi que Morgan Schneiderlin se retrouvait dans l'entrejeu, que Laurent Koscielny épaulait Mamadou Sakho en défense centrale et que Moussa Sissoko était placé côté gauche. Côté équatorien, Reinaldo Rueda choisissait en attaque Michael Arroyo pour épauler Enner Valencia.

La France dominait les premiers échanges, mais se trouvait dans l'impossibilité de déstabiliser la défense adverse. Certes, Alexander Dominguez effectuait quelques parades devant Paul Pogba ou Karim Benzema pour des tentatives peu appuyées, mais les Sud-Américains tenaient le coup et ils auraient même pu ouvrir le score, peu avant la pause, grâce à la détente phénoménale d'Enner Valencia au deuxième poteau. Hugo Lloris repoussait des genoux.

C'était, dans cette première période, l'un des seuls éclairs. La seconde était plus animée. Elle commençait avec un centre de Bacary Sagna, une déviation d'Antoine Griezmann et Dominguez repoussait le ballon sur son poteau gauche. Quelques instants plus tard, Antonio Valencia, le capitaine de l'Équateur, était expulsé pour avoir marché sur le genou de Lucas Digne.

Pour autant l'Équateur continuait à créer le danger jusqu'au bout, avec un Enner Valencia imprévisible. Mais à mesure que l'horloge tournait, les tirs s'accumulaient sur le but d'un excellent Dominguez qui ne cédait pas.